Blogue

L’album DES PAS DANS LA NEIGE fait une percée remarquable aux États-Unis

Depuis novembre dernier, l’album Des pas dans la neige est disponible aux États-Unis sur supports physiques et numériques via le distributeur Allegro. Engagée par la maison de disques Artic Records pour faire connaître les pièces de Maryse Letarte, la firme américaine de relations publiques basée à New York obtient des résultats d’importance auprès des radios américaines. En effet, près de deux cents radios américaines tournent actuellement l’album, de sorte que l’opus Des pas dans la neige est en train de se frayer un chemin vers le top 40. Non seulement les radios sont-elles à découvrir l’univers musical de la musicienne, mais les premières critiques américaines parues depuis quelques jours sont toutes très louangeuses. On y parle d’un album exceptionnel en ces termes:

«Maryse Letarte’s “Des Pas Dans La Neige” is a great little release that I can see enjoying year after year during that time of year when the days have grown shorter or maybe as a thoughtful gift for that someone special in your life. I know for sure it’ll have you singing Maryse Christmas and a happy New Year to one and all this holiday.» – Ralph White, Hot Indie News

Crédit photo : Sylviane Robini Photographe

Continue reading →

Place des Arts – Une soirée des Fêtes avec Maryse Letarte (Vanessa Guimond, Journal de Montréal)

logo-jdm-2013Maryse Letarte a surpris tous les amateurs de musique du temps des Fêtes, en 2008, lorsqu’elle a présenté son désormais célèbre Des pas dans la neige, un irrésistible album, entièrement composé de matériel original, qui s’est écoulé à 25 000 exemplaires.

L’an dernier, elle devait monter sur scène afin de nous présenter les chansons extraites de ce disque, mais aussi celles de son plus récent, Ni le feu, ni le vent, lancé au mois de novembre. Enceinte de sa petite fille Stella, l’artiste avait dû annuler ses concerts.

C’est donc dire que le spectacle Des pas dans la neige, qui a pris l’affiche à la Cinquième Salle de la Place des Arts, mercredi soir, à Montréal, était attendu des admirateurs de la musicienne, qui a l’habitude de réaliser et d’arranger elle-même ses albums.

Dans une mise en scène de son cru, «inspirée par les univers de Tim Burton, Cocteau et Méliès», la chanteuse, qui était entourée de cinq musiciens et choristes, a amorcé la soirée avec Le mendiant de Noël et Entre Noël et le jour de l’An, toutes deux extraites de Des pas dans la neige.

Assise au piano à queue, entourée de plusieurs ampoules pendant à des dizaines de cordes, donnant l’impression qu’elle était entourée de flocons de neige ou d’étoiles scintillantes, Maryse Letarte a offert un concert intime, doux et agréable, à l’image de ses chansons.

Vanessa Guimond, Le Journal de Montréal

Voir l’article original>>>

Continue reading →

Douceurs de Noël avec Maryse Letarte (Émilie Côté, La Presse)

LAPRESSE_LOGO_CoulQuand elle est arrivée sur la scène de la 5e salle de la Place des Arts dans sa robe dorée, de l’enthousiasme et de la fébrilité illuminaient son sourire. Il faut dire qu’il y avait plus de cinq ans que Maryse Letarte n’avait pas donné de spectacle à Montréal.

Il y a trois ans, son album de Noël Les pas dans la neige avait séduit le public et la critique, tout comme son disque «Ni le feu ni le vent», sorti l’an dernier, quelques mois avant que son médecin lui recommande d’annuler sa tournée prévue pour se reposer et donner naissance à sa petite fille.

Accompagnée de cinq musiciens, Maryse Letarte a brisé la glace avec la pièce instrumentale «Le mendiant de Noël», suivie d’«Entre Noël et le Jour de l’An». Sa voix douce et enfantine était quelque peu hésitante -nervosité explique-, avec un superbe enrobage musical doux et feutré, à l’image de l’album.

«Bonsoir, merci d’être là», a lancé Maryse Letarte à la foule, avant d’enchaîner avec «Ah! Que Je t’aime», tiré de «Ni le feu ni le vent». Les dizaines d’ampoules suspendues par des fils qui parsemaient la scène se sont alors illuminées, alors que le claviériste Marc-Antoine Olivier a sorti ses cuillères pour accompagner la chanteuse.

Un autre beau moment a suivi avec «Épilogue 1» et «Ni le feu, ni le vent», avec les arrangements de xylophone et les choeurs des musiciens (la bassiste Amélie Mandeville, le batteur Justin Allard, la violoncelliste Christine Giguère et le guitariste Marc Papillon-Ferland).

Pour ce qui est de la mise en scène, les musiciens étaient peut-être trop éloignés de la chanteuse. Quant à Maryse Letarte, il a fallu plusieurs chansons avant qu’elle change de position derrière son piano, où elle était malheureusement de dos aux spectateurs du tiers de la salle.

C’est dommage, car Maryse Letarte crée un lien très fort avec son public, que ce soit quand elle chante ou en scrutant la salle lors de ses interventions entre les pièces. Pince-sans-rire, elle raconte avec charme et humour avoir eu l’idée d’un album de Noël quand la préposée d’une clinique médicale lui a lancé: «pauvre toi, tu es née le 11 décembre, en plein dans le gros stress de Noël».

L’artiste a alors eu une prise conscience, déçue de voir que Noël était devenu une fête commerciale à la course effrénée. Avec son disque «Des pas dans la neige», elle a voulu faire savourer aux gens «le moment présent du Temps des fêtes», rendre hommage au «sacré des petites choses de la vie qu’on oublie pendant l’année» et rappeler «d’être des cadeaux au lieu de ne pas être un cadeau».

Juste avant l’entracte, pendant «Gloria», Maryse Letarte s’est levée de banc de piano pour faire taper des mains la foule. Puis elle s’est assise derrière un clavier rétro pour «Ô Traîneau dans le ciel». Elle faisait alors face à la foule, qui pouvait enfin profiter de la profondeur de son regard brillant.

Sur scène, Maryse Letarte donne dans la délicatesse et non dans la flamboyance. On sent son intégrité, son fin recul sur la vie et son désir sincère de faire réfléchir et sourire les gens avec ses chansons douces comme des comptines.

Après l’entracte, le numéro avec l’essoreuse à salade en guise d’instrument est tombé à plat, mais le public a eu droit à une finale plus rock avec son vieux succès «Je suis down», l’irrésistible «Boum Boum» et «Paralysée à Hollywood». C’est venu donner du pétillant à la fin de sa performance, tel un verre de bulles.

Émilie Côté, La Presse

Continue reading →

Noël nouveau genre avec Maryse Letarte (Jessica Émond-Ferrat, Journal Métro)

metronews-frIl aura fallu trois ans avant que Maryse Letarte ne présente ses chansons de Noël originales sur scène. Et même si cela a été dû à des circonstances extérieures (la chanteuse a dû reporter ses spectacles à cause de sa grossesse) ces trois années auront eu l’heur de permettre aux pièces Ô traîneau dans le ciel, Boom Boom ou encore L’année qui s’achève de se frayer un chemin entre les Petit Papa Noël, Mon beau sapin et autres classiques chers aux Québécois.

A priori, la Cinquième salle de la Place des Arts était le choix tout indiqué pour une soirée qui s’annonçait feutrée et intime, exactement le genre d’ambiance qu’évoquent les pièces molletonnées de Des pas dans la neige. Le décor choisi venait d’ailleurs aussi appuyer l’impression d’être dans un cocon enneigé: des dizaines d’ampoules suspendues à des cordes traversaient la scène, s’illuminant au gré des notes du xylophone, tels des flocons entourant l’artiste.

Mais d’entrée de jeu, un bémol, néanmoins: à cause de la configuration de la salle, l’auteure-compositrice-interprète a fait dos à la moitié du public pendant une bonne partie du spectacle. On aurait aimé voir davantage ses grands yeux expressifs et son sourire radieux pendant qu’elle chantait ses nouveaux classiques hivernaux.

Outre ce détail, la soirée était à l’image de l’album; paisible, lumineuse, poétique. Maryse Letarte avait eu la bonne idée de s’entourer de cinq musiciens chevronnés (Amélie Mandeville, Marc Papillon-Ferland, Marc-Antoine Olivier, Justin Allard et Christine Giguère), lesquels ont magnifiquement soutenu les mélodies aériennes de la chanteuse.

Celle-ci n’a pas hésité non plus à faire participer un spectateur à la pièce Songe de décembre, laquelle lui a été inspirée, a-t-elle raconté… par le bruit de son essoreuse à salade. Elle a donc invité le spectateur à venir jouer dudit «instrument» sur scène. «Quand je pense qu’on est à la Place des Arts», s’est-elle esclaffée à la fin de la chanson.

Maryse Letarte a aussi pris le temps d’expliquer au public la genèse de cet album de Noël composé, fait rare, de chansons inédites: «Une infirmière m’avait demandé ma date de naissance, et quand je lui ai dit que c’était le 11 décembre, m’a répondu: “Pauvre toi! En plein dans le stress du temps des Fêtes!” Ce qui m’a fait me demander: “Mais qu’est-ce que Noël a fait de nous?” De là est née la chanson Ô traîneau dans le ciel. Je me suis dit qu’il fallait prendre le temps de s’arrêter un peu pendant le temps des Fêtes, pour savourer les choses simples de la vie.» Et c’est exactement ce qu’on a fait pendant deux heures mercredi soir.

À la Cinquième salle de la Place des Arts jusqu’au 23 décembre

Jessica Émond-Ferrat, Journal Métro

Continue reading →

Maryse Letarte à la Place des Arts (Amilie Chalifoux, Le Courrier de St-Hyacinthe)

logo-le-courrierDepuis hier, et ce, jusqu’au 23 décembre, Maryse Letarte devient la tête d’affiche de la programmation du temps des fêtes pour la Cinquième Salle de la Place des Arts de Montréal et présente, pour la première fois sur scène, le spectacle Des pas sur la neige.

Ce n’est pas la première fois que l’artiste d’origine maskoutaine est en prestation à la Place des Arts de Montréal. Mais c’est la première fois qu’elle a le plaisir de se produire sur les planches de la Cinquième Salle, en plus d’en être le spectacle officiel.

« C’est la première fois que je serai en spectacle dans la Cinquième Salle et c’est un honneur d’en être le spectacle officiel parce que c’est une salle dont la programmation offre toujours de très beaux spectacles », souligne Maryse Letarte lors d’une entrevue téléphonique accordée au COURRIER quelques jours avant la première de son spectacle.Issu de son album, intitulé Des pas sur la neige, qui lui a valu le Félix de l’Album de l’Année-Pop à l’ADISQ et qui est désormais classé parmi les classiques de Noël, le spectacle se veut à l’image de l’opus, soit moderne et original. Il réunit uniquement des pièces originales consacrées à l’hiver et aux fêtes de fin d’année.« Je ne suis pas une fan de musique de Noël et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je n’ai pas réalisé un album classique de musique de Noël. En fait, ce projet a commencé avec la création d’une pièce, Un traîneau dans le ciel, que j’ai mise en ligne et étant donné les réactions des internautes, je me suis mise au défi de composer un album au complet en m’inspirant de cette période de l’année. Je l’ai composé dans le même esprit que mes albums antérieurs, mais je crois que c’est l’album le plus peaufiné au niveau de la démarche artistique », explique-t-elle.
Un album qui traverse les frontières

Loin de se douter que son album Des pas dans la neige connaîtrait un tel succès avec 25 000 copies vendues à ce jour, depuis sa sortie en 2008, Maryse Letarte est forcée d’avouer que ces créations originales ont suscité l’attention de nombreux consommateurs de musique, et ce, bien plus qu’elle ne l’aurait cru puisque l’album est désormais disponible aux États-Unis, à Taïwan, à Hong-Kong et en Chine.

« Je suis surprise, c’est sûr! Je ne pouvais tenir pour acquis, lors de la sortie de l’album, qu’il serait vendu dans d’autres pays et, surtout en Asie! Je ne pensais même pas que les gens fêtaient Noël en Asie. Mais ce qui m’a aussi surprise, c’est de savoir que mon album est parmi les numéros un des palmarès de chansons de Noël aux États-Unis. J’ai d’ailleurs eu ma première critique américaine hier! Cela m’a fait drôle », commente-t-elle.De plus, à la demande d’EuroDisney, l’auteure-compositrice-interprète a écrit une version francophone de la pièce musicale Boom boom et l’inclura dans sa playlist de l’année. Cette version francophone est disponible sur iTunes et est maintenant entendue en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Maryse Letarte présente le spectacle Des pas sur la neige du 14 au 23 décembre à la Cinquième Salle de la Place des Arts de Montréal à 20 h. Les billets sont disponibles sur le site www.laplacedesarts.com.

Amilie Chalifoux, Le Courrier de St-Hyacinthe

Continue reading →

Maryse Letarte : DES PAS DANS LA NEIGE sur scène : Un franc succès!

Maryse Letarte à la Place des ArtsMaryse Letarte : DES PAS DANS LA NEIGE sur scène
En spectacle à la Cinquième Salle de la PDA jusqu’au 23 décembre
Un franc succès!

L’auteure-compositrice et interprète Maryse Letarte présentait hier soir, la première médiatique de son spectacle DES PAS DANS LA NEIGE à la Cinquième Salle de la Place des Arts. Dans un décor féérique, bien entourée de ses cinq musiciens, Maryse a relevé haut la main le défi de présenter ses propres chansons de Noël.

« Tout apaisant et réconfortant en parfait contraste avec la frénésie du temps des fêtes. »
- Patrick Marsolais, V, C’est extra
« … d’entrée de jeu, nous étions dans un autre monde. Son monde… Accessibilité et richesse à la même enseigne. »
- Sylvain Cormier, Le Devoir
« Nous étions carrément dans la neige à balancer nos bras pour dessiner des anges !! Une neige enveloppante, poétique …Une soirée parfaite pour le temps des Fêtes !… un spectacle scintillant, enveloppant, féérique ! Noël cette année, ça se passe à la Cinquième salle avec Maryse Letarte ! » – Marie-Christine Trottier, Espace Musique
« … ce sont les chansons, véritables petits bijoux, qui font tout le charme de cette production… Honnêtes, authentiques et rafraîchissantes, elles ont le pouvoir de réconcilier certaines personnes avec la musique de Noël tant elles brillent de justesse…» – Vanessa Guimond, Le Journal de Montréal
« On sent son intégrité, son fin recul sur la vie et son désir sincère de faire réfléchir et sourire les gens avec ses chansons douces comme des comptines. » – Émilie Côté, La Presse
« … la soirée était à l’image de l’album : paisible, lumineuse, poétique… » – Jessica Émond-Ferrat, Journal Métro
« C’est ce qui nous est présenté avec douceur, un brin de timidité, des notes parfaites, une voix d’ange et des musiciens hors-pair. » – Danielle Audy, QuébecSpot Média

Dans une mise en scène de Maryse Letarte qui puise ses références dans le génie de Tim Burton, Cocteau et Méliès, la conception d’éclairages est signée par Alain Lortie (Daniel Bélanger, Cirque du Soleil, Robert Lepage), la sonorisation assurée par Marc-André Duncan (Stefie Shock) et la scénographie par Geneviève Lizotte (Pierre Lapointe).
Rappelons que l’album DES PAS DANS LA NEIGE est désormais disponible aux États-Unis, à Taïwan, à Hong-Kong et en Chine, tandis que la version francophone de « Boom Boom » (disponible sur iTunes) est maintenant entendue en Allemagne, Autriche et Suisse !
MARYSE LETARTE – DES PAS DANS LA NEIGE : LE SPECTACLE
Jusqu’au 23 décembre, Cinquième Salle de la Place des Arts

Continue reading →

Des pas dans la neige, Maryse Letarte à la PdA – Discrètement féérique (Sylvain Cormier, Le Devoir)

Logo Le DevoirPour tout décor dans cette Cinquième salle si froide et si peu magique, un ciel d’ampoules en guise d’étoiles, qui scintillaient au besoin. En supplément, Maryse Letarte elle-même servait d’élément mobile, sa robe metal flake argentée miroitant sous les faisceaux d’Alain Lortie. Il ne fallait pas plus pour évoquer l’enchantement feutré, la discrète féérie de l’album Des pas dans la neige: d’entrée de jeu, nous étions dans un autre monde. Son monde.

Enfin. Il y a déjà trois Noëls que nous le chérissons, cet album pas ordinaire de chansons d’hiver et des Fêtes: nous sommes au moins 25 000 à travers le monde, phénoménal succès pour un disque sans le moindre classique saisonnier, entièrement écrit et composé par la jeune femme. Cette première du spectacle de l’album aurait dû avoir lieu en 2008, seulement voilà: en plus d’accoucher de son plus beau disque en carrière, Maryse Letarte a eu un bébé, et ce fut son Noël à elle, d’où délai.

D’où fébrilité, aussi: allions-nous être encore là, encore sous le charme? Pas de souci: nous étions plus ravis encore que nous l’aurions été en 2008, les chansons plus nôtres encore. Sur scène, les arrangements étaient plus exquis, plus fragiles aussi, bijoux si finement sertis que Maryse et les siens (Amélie Mandeville, Marc Papillon-Ferland, Marc-Antoine Olivier, Justin Allard et Christine Giguère) semblaient craindre d’en briser les attaches. Délicatesse partout.

Violoncelle et violon, claviers, xylophone, percussions délicates, bruits singuliers (une sorte de concerto pour essoreuse à salade, notamment), on n’était pas loin de la parfaite pop sixties du Pet Sounds des Beach Boys, pas loin non plus du jazz, du prog, de la musique contemporaine. L’apparente simplicité des airs tenait en équilibre (parfois précaire) sur le fil d’une mécanique chansonnière complexe, cascade d’accords majeurs déboulant en accords mineurs et vice et versa: elle n’a pas froid aux doigts, Maryse, derrière sa petite voix. Accessibilité et richesse à la même enseigne.

Les chansons de l’album Ni le feu, ni le vent (paru en 2010) et celles de l’album Des pas dans la neige se répondaient comme les deux faces de la même planète, côté sombre et côté lumineux de la même Maryse Letarte: c’est dire à quel point son album de Noël n’en est pas un au sens banal du terme, mais bien la suite naturelle d’une oeuvre cohérente et sensible. De grâce, remplissez-lui la Cinquième salle jusqu’au 23 décembre. Des fois que ça lui donnerait envie d’un volume 2.

Sylvain Cormier, Le Devoir

Continue reading →

Montreal Christmas Events

Love Christmas but hate the carols? Solution: Maryse Letarte. At Place des Arts’ Cinquième Salle. December 14 to December 23, 2011
Evelyn Reid, montreal.about.com

Continue reading →

© 2016 - maryseletarte.com