JE CRAQUE POUR… Mes petites comptines à écouter (Claudia Larochelle, Avenues.ca)

Mes petites comptines à écouter

Pincez-moi quelqu’un: j’ai écouté un album de comptines pendant que mes petits étaient à la garderie. Écouté et réécouté. En boucle. Juste de même. Juste parce que c’est vraiment une des plus envoûtantes et singulières voix de chez nous que possède Maryse Letarte, qui revisite avec grâce et sobriété de célèbres comptines comme À la claire fontaineAinsi font, font, fontFrère Jacques, etc. Le CD magique est inséré dans un album illustré par Nathalie Taylor. Bien qu’il s’agisse d’un album pour enfants, promis juré, ça vous cassera une mélancolie dans le temps de le dire. Aussi fort que ses fameux albums de Noël Des pas dans la neige ou La parade, devenus des classiques des Fêtes.

Continue reading →

Pour le bonheur des petits, Maryse Letarte revisite les comptines classiques (Tony Tremblay, IciMusique)

9782733854563À la claire fontaineSur le pont d’AvignonAinsi font, font, fontFrère Jacques, etc. sont toutes des comptines classiques françaises qui, depuis des générations, sont chantées aux enfants, tant pour les éveiller au langage que pour les amuser, ou encore tout simplement pour les aider à sombrer dans les bras de Morphée.

La talentueuse auteure-compositrice-interprète Maryse Letarte (Des pas dans la neigeLa parade), à l’invitation des Éditions Auzou, réarrange et chante 10 de ces comptines, de la plus belle manière qui soit.

On tombera sous le charme de cette production délicate et attentionnée, assurément la meilleure façon de transmettre ces classiques indémodables à vos enfants, qui en redemanderont sans doute. La voix limpide de Maryse Letarte (parfois accompagnée de sa fille, du haut de ses 5 ans) sert si bien ces comptines, réarrangées et rafraîchies avec générosité, goût, sobriété. Le tout est illustré magnifiquement par l’artiste Nathalie Taylor.

C’est un réel plaisir de retrouver ces comptines, dépoussiérées de belle façon, pour la suite du monde, comme un bel héritage classique à transmettre sans réserve pour faire la joie des tout petits.

Continue reading →

Nos suggestions de livres québécois pour le #12août (Anabelle Soucy-Côté, lespetitsmotsdits.com)

9782733840955Le #12août 2017, j’achète un livre jeunesse québécois

C’est la 3e année consécutive qu’aura lieu le mouvement Le #12août, j’achète un livre québécois dans toutes les librairies du Québec. Les libraires ont tout plein de suggestions à vous faire, ont mis en place des tables et des présentoirs de livres québécois que vous pourrez découvrir. Fidèles à nos habitudes, mon équipe de collaborateurs et moi-même vous avons préparé une jolie liste de coups de coeur pour 0-17 ans qui nous ont marqué cette année.

Nos suggestions de livres québécois pour le #12août

Anabelle Soucy-Côté

Un livre qu’on aime énormément ma fille (4 ans) et moi, c’est Mes jolies comptines à écouter publié chez Auzou où l’on retrouve les paroles complètes de 10 comptines populaires. Le livre inclut un CD et c’est Maryse Letarte qui les interprète d’une voix douce et magnifique. Les illustrations très colorées et trop mignonnes sont de Julien Chung. C’est vraiment réussi ! Si vous voulez entendre et voir de quoi ça a l’air, je vous invite à regarder cette petite VIDÉO que la chanteuse a publiée sur YouTube et qui présente un bel aperçu de ce que contient son livre.

Pour les 0-5 ans.

Continue reading →

Les meilleurs albums de Noël de 2015 (François Valenti, caissedeson.com)

Maryse Letarte - La Parade - copieVoici le palmarès de la nouvelle cuvée 2015 des albums qu’on écoutera dans les prochains jours en posant nos guirlandes et en décorant nos beaux sapins!

#1 – Maryse Letarte – La Parade

En 2008, Maryse Letarte nous avait tous charmés avec son album Des pas dans la neige qui est vite devenu un grand classique de la musique de Noël au Québec. La chanteuse récidive avec des nouvelles chansons originales qui transmettent à merveille la douceur hivernale et la magie des fêtes. Les harmonies vocales sont riches et les orchestrations bien élaborées! Une autre réussite et surtout des nouvelles chansons qu’on pourra se plaire à fredonner. Maryse Letarte a bien compris l’esprit de Noël!

Continue reading →

MARYSE LETARTE : INSPIRATION NOËL (Valérie Thérien, Voir)

cover VOIR 20151203Sept ans après avoir surpris tout le monde avec un disque de chansons de Noël délicieuses, Maryse Letarte revient vers cette thématique sur La parade.

«Des fois, les gens oublient vite, mais pour mon disque, ça n’a pas été le cas. Ç’a été un vrai miracle. J’ai encore de la difficulté à me l’expliquer.» Maryse Letarte s’étonne toujours de la rare longévité qu’a eue son album Des pas dans la neige. Sorti en 2008, le disque francophone de chansons autour de Noël, des Fêtes et de l’hiver est devenu un classique des radios québécoises et a même eu un succès inespéré à travers le monde, preuve que l’on peut faire de bonnes chansons originales de Noël mais aussi que sa musique féérique est universelle.

Maryse Letarte a sorti un disque de chansons originales en 2010 (Ni le feu, ni le vent), puis a donné naissance à la petite Stella peu de temps après. Récemment, la chanteuse annonçait qu’elle revenait avec un second disque de Noël intitulé La parade en sortant le premier extrait du même titre. Si elle poursuit dans cette lignée, au grand plaisir des gens qui aiment Noël et de ceux qui se sont découvert un goût pour les chansons de Noël grâce aux siennes, c’est qu’elle y a trouvé sa voix.

«Tu sais, j’ai étudié la musique classique jusqu’à l’université; j’ai étudié la musique jazz et les arrangements big bang. J’avais tout un bagage que je n’utilisais pas vraiment sur les albums qui ont précédé Des pas dans la neige, en faisant du folk rock, explique-t-elle en entrevue. Puis, du jour au lendemain, quand je me suis dit « Ouais, ça va être un disque thématique sur Noël et l’hiver », on dirait que toutes ces connaissances-là, d’instinct, sont ressorties. Sans trop y réfléchir, j’avais plein d’idées et je faisais des clins d’œil à la musique classique et au jazz. Quand j’ai terminé Des pas dans la neige, c’est comme si je venais de me trouver. C’est sûr que je ne peux pas passer ma vie à faire des disques de Noël, mais je me suis dit: « C’est correct d’en faire un deuxième et un autre plus tard ou pas ». Et je n’ai aucun problème à ce qu’on me colle l’étiquette de la chanteuse qui fait de la musique de Noël parce que je sais que les gens ont compris que ce n’est pas Petit papa Noël.»

Maryse Letarte n’est pas une «freak» de Noël, mais c’est un moment de l’année qui l’inspire profondément – et qui la bouleverse, même, dit-elle. Celle qui compose, réalise ses albums et les sort de façon indépendante depuis une dizaine d’années indique que sa fille a joué un grand rôle dans la confection de ce nouveau disque, La parade. Être maman, ça fait vivre Noël réellement.

«Stella m’a tellement fait réaliser toutes les choses qu’on tient pour acquises. Quand elle avait environ deux ans, je lui ai mis dans le solarium le disque de Ginette Reno où elle chante « Joyeux, Joyeux Noël ». Elle est sortie en criant: « Maman! La madame nous souhaite Joyeux Noël! » Elle trouvait ça extraordinaire. Moi, je n’osais pas mettre les mots « Joyeux Noël » en chanson parce que je trouvais ça cliché, mais là, de voir mon enfant s’émerveiller ainsi, je me suis dit que je n’aurais pas peur de dire « Joyeux Noël » dans une chanson.»

En résulte la pièce-titre qui ouvre La parade où la chanteuse, dont la douce voix est enveloppée de cuivres, fait l’apologie de la célébration des petits moments de bonheur. «Ce que j’ai voulu illustrer, c’est que Noël, oui, c’est une fête, mais quand les belles choses se passent, il faut savoir s’arrêter et apprécier. Et c’est aussi ça Noël pour moi. Ce n’est pas simplement une date – le 25 décembre –, ou manger trois fois plus qu’on devrait et dormir trois fois moins qu’on devrait. Noël, c’est un esprit et c’est le genre d’attitude évoquée dans la chanson.»

Alors que Maryse chante «Que cette parade qui pétarade / Au gré des beaux jours puisse durer toujours», on peut aussi entendre des fragments de musique créés par Stella. La petite n’est pas encore pianiste, mais a été enregistrée en improvisant au piano un soir avec sa mère. «Je me disais que ça allait donner une histoire qui restera pour la famille», dit Maryse, avant de nous parler de l’inspiration derrière le titre de l’album.

«La parade est inspirée de parades qu’on se fait à la maison depuis qu’elle est née. Je lui achète des petits instruments en bois. Depuis qu’elle a vu le défilé du père Noël, on adore se faire des défilés. La parade est partie de ça, même si ce n’est pas du tout une chanson pour enfants. Ce n’est pas un disque pour enfants non plus, mais ça reste inspiré par Stella qui nous fait voir les choses différemment et qui fait tout briller.»

Finalement, dans la conception de sa parade, Maryse a voulu que le disque soit plus élaboré, plus somptueux sur le plan des cordes et des cuivres que Des pas dans la neige qui, lui, était plus minimaliste. «Comme j’adore faire des arrangements, je me suis payé la traite avec La parade! Aussi, sur le plan des arrangements vocaux, je voulais de la polyphonie avec ma propre voix, faire des canons, des contrechamps, explorer un peu plus à la Beach Boys.»

Allez hop! Tous à sa somptueuse parade!

VOIR maryse1920

Continue reading →

[Boom boom parmi] LES 25 MEILLEURES CHANSONS DE NOËL DES 25 DERNIÈRES ANNÉES

Pas toujours facile, d’écrire une chanson originale de Noël. Plusieurs s’y sont cassé les dents, mais certains ont réussi. Voici une liste des 25 meilleures chansons originales de Noël des 25 dernières années. Une sélection de grands crus effectuée avec l’aide de plusieurs experts, soit Mike Gauthier, Étienne Grégoire (directeur musical de Rythme FM), Danny Jobidon (programmateur musical à MusiquePlus/Musimax) et Monique Giroux (ICI Musique).

NO. 2- BOOM BOOM (MERRY LITTLE CHRISTMAS)
MARYSE LETARTE (2008)

Extrait du premier disque de Noël de Maryse Letarte (son deuxième a paru cette année), Boom Boom est destiné à devenir un classique du temps des Fêtes. Impossible de résister à cette pièce bilingue (Hold me in your arms, mon chéri). «Maryse a vraiment révolutionné le genre, indique Monique Giroux, animatrice à ICI Musique. Même les plus grincheux craquent pour ses chansons de Noël.» Douce, contemporaine et cool, la mélodie accroche un sourire au visage. Un incontournable, selon le programmateur musical à MusiquePlus/MusiMax, Danny Jobidon.

Continue reading →

Un retour très attendu (Bruno Lapointe, Journal de Montréal)

jdm-201512-1En 2008, Maryse Letarte a réussi un véritable tour de force avec Des pas dans la neige, un album de chansons de Noël originales joué jusqu’en Europe et en Asie. Aujourd’hui, elle répète l’exercice avec La Parade, un nouvel opus attendu de pied ferme par les mélomanes québécois. «Pour la première fois, je sens qu’il y a des attentes», confie la chanteuse.

«Je n’étais pas connue à l’époque de Des pas dans la neige, alors je n’avais absolument rien à perdre. Mais cette fois-ci, je sais que les gens attendent cet album depuis un bon moment», explique la chanteuse.
Il est vrai que, bien que Des pas dans la neige constitue son quatrième opus, son nom n’était familier que pour ses fans. Ses albums­­ précédents, dont le premier sorti sous le pseudonyme Rita-Rita, ont connu des succès d’estime plus que des succès commerciaux.

«Je vendais une petite quantité, je restais­­ en marge. Encore aujourd’hui, je n’arrive pas à m’expliquer le succès des Pas dans la neige», explique-t-elle, rencontrée à quelques jours de l’arrivée de son nouvel opus dans les bacs.

Le bonheur dans l’anonymat
Mais, alors que plusieurs artistes rêvent d’un jour sortir de cet anonymat pour enfin goûter à la célébrité qu’ils désirent tant, Maryse Letarte se plaisait à demeurer peu connue du large public.
«J’ai choisi ce métier parce que j’aime la musique, pas parce que je voulais devenir célèbre­­. Ceux qui connaissent une grande popularité deviennent très vulnérables. Il faut avoir une carapace solide, et ce n’est pas quelque chose qui me vient naturellement», explique­­-t-elle.

Pourtant, ses airs des Fêtes ont été joués – et louangés – à l’échelle internationale, des États-Unis à l’Asie, en passant par l’Allemagne­­, l’Autriche et la Suisse. Partout­­ où son album a tourné, elle a eu droit à un accueil très chaleureux, même si elle n’en a «pas vendu des tonnes».

«C’est hallucinant de penser que j’ai tourné dans tous ces endroits où je ne suis jamais allée. Tout ça, grâce à internet», allègue-t-elle.

Une expérience différente
Il aura donc fallu attendre sept ans avant que Maryse Letarte nous revienne avec de nouvelles chansons de Noël originales. Mais cette fois-ci, l’expérience a été bien différente: alors que Des pas dans la neige a été écrit en l’espace de quelques mois, la chanteuse a bossé sur La Parade durant plus de deux ans.
«Contrairement à la première fois, j’ai pu écrire et composer durant la période des Fêtes. Ça apporte un regard complètement différent», explique-t-elle.

De plus, un changement majeur dans la vie de Maryse Letarte est venu influencer le processus de création: la chanteuse est devenue mère de la petite Stella en janvier 2011. Voilà qui est venu transformer sa manière de voir – et de vivre – la période des Fêtes.

«En vieillissant, c’est facile de perdre l’enfant en nous; mais quand on devient parent­­, on retombe en mode­­ émerveillement à l’approche de Noël», souligne­­-t-elle.

Sa petite Stella est ainsi devenue­­ non seulement une source d’inspiration, mais également une critique redoutable­­.
«Elle est à l’âge où les enfants sont terriblement honnêtes. Alors quand elle m’a dit que mes chansons étaient meilleures que celles de La Reine des neiges, j’ai su que j’avais réussi mon coup», conclut-elle en riant.

Continue reading →

Les artistes des Fêtes: Maryse Letarte (Émilie Côté, La Presse)

La presse 20151203-2Maryse Letarte l’avoue, même si elle pourrait affirmer le contraire à des fins mercantiles: elle n’est pas «une grande consommatrice de disques de Noël». Elle écoute surtout ceux de Bing Crosby, Ginette Reno et Le Noël de Charlie Brown de Vince Guaraldi.

Or, l’auteure-compositrice-interprète a lancé il y a sept ans un album de chansons originales de Noël qui a marqué les esprits et qui est toujours écouté dans des dizaines de milliers de foyers.

C’est un euphémisme de dire que Maryse Letarte a été surprise par le succès du disque Des pas dans la neige, et son tube Boom Boom, sorti en 2008.

«Avant, je ne l’avais jamais eu facile, raconte la lauréate du prix SOCAN du Festival international de la chanson de Granby en 1992. Beaucoup de gens ont adopté l’album au-delà de ce que j’aurais pu espérer.»

Des pas dans la neige a connu un succès international malgré sa sortie indépendante, notamment en Asie, aux États-Unis et en Allemagne, où «un DJ a mis Boom Boom sur une compilation».

«Des pas dans la neige se voulait une sorte de critique d’adulte de ce qu’est devenu Noël, dont on a perdu le sens.»

Or, l’album a apporté beaucoup de bonheur et de prospérité à Maryse Letarte. En faisant l’éloge d’une sorte de Noël idéal et inventé, il a aussi réconcilié l’artiste avec le 25 décembre. «Je n’avais jamais été aussi inspirée pour faire un album», souligne-t-elle.

La parade

Après la sortie de l’album Ni le feu, ni le vent en 2010 et des spectacles du temps des Fêtes donnés l’année suivante à la Cinquième Salle de la Place des Arts, Maryse Letarte revient à la charge et à la thématique de Noël avec La parade.

Depuis la naissance de sa fille Stella il y a quatre ans, le regard de la musicienne sur les célébrations de décembre a changé. «Je ne voulais pas faire un volume 2 de l’album Des pas dans la neige, explique-t-elle. J’avais besoin d’une motivation. Avec un enfant dans ma vie, l’inspiration est venue, car Noël a pris un autre sens pour moi. L’émerveillement d’un enfant commence après l’Halloween. La magie, c’est l’anticipation jusqu’à la fête. Avec Stella, je revis tout cela.»

En plus d’exploiter un angle différent par rapport à Noël, Maryse Letarte a voulu créer de nouvelles musiques riches avec davantage de polyphonie vocale. «Je voulais faire des arrangements plus élaborés avec plus d’orchestrations et de cuivres… plus de profondeur.»

«J’aimais le côté minimaliste de l’album Des pas dans la neige, mais je voulais m’en aller ailleurs et que ce soit dansant.»

L’auteure-compositrice-interprète a tout enregistré elle-même dans son studio maison. Sauf le piano droit antique capté dans le sous-sol de chez sa mère après les visites quotidiennes de l’accordeur Gaétan. Et les cordes d’une section dont a fait partie la violoniste émérite Nathalie Bonin.

Petits jouets mécaniques est la première pièce à avoir vu le jour, alors que le premier extrait, La parade, était instrumental avant que Maryse Letarte et sa fille ne se mettent à défiler dans la maison comme une fanfare.

D’où l’idée de la chanson de faire durer ce moment pour toujours. «Que cette parade qui pétarade/Au gré des beaux jours puisse durer toujours», y chante la jeune mère.

Dédié à son «soleil d’hiver»

Sur la pièce-titre, on peut aussi entendre Stella jouer du piano chez sa grand-maman. Personnifiant la chanson Soleil d’hiver, Stella est à la source et au coeur de La parade. «Mais ce n’est pas un disque pour enfants», prévient Maryse Letarte.

Avec raison. Comme Des pas dans la neige, La parade (sorti vendredi dernier) réunit des chansons originales qui peuvent plaire aux amateurs de musique champ gauche et à ceux qui détestent l’arrivée de la musique de Noël dans les centres commerciaux.

Soulignons qu’il contient la version française de Boom Boom, le tube de l’album Des pas dans la neige, qui est pratiquement devenu un classique québécois du temps des Fêtes.

Son souvenir de Noël

Le souper du jour de l’An du côté de chez ma mère, avec 13 frères et soeurs. C’était plus gros que Noël, le moment de l’année où je voyais tous mes cousins et cousines. Cela avait souvent lieu au Centre culturel de Beloeil, car il y avait une scène. Les enfants, on allait tous chanter. Ma cousine et moi commencions à nous préparer dès l’été.

Sa chanson des Fêtes

White Christmas, Bing Crosby. Cette chanson me suit depuis que je suis toute petite. C’est de la nostalgie totale! Elle représente mes parents, mon enfance et l’un des trois disques de Noël que j’ai.

Continue reading →

Les sorties de la semaine (Emmanuelle Plante, Journal de Montréal)

logo-jdm-2013La parade de Maryse Letarte
Elle avait créé en 2008 un album de chansons originales de Noël, excellent d’ailleurs, qui a connu un grand succès. Ce 2e est tout aussi singulier et charmant, comme en témoigne la chanson-titre douce, poétique empreinte d’émerveillement. Un incontournable en cette saison.

Continue reading →

Maryse Letarte dévoile La Parade, le premier extrait de son nouvel album de Noël (Olivier Boisvert-Magnen, Voir)

voir-logoSept ans après Des pas dans la neige, un mémorable album de Noël, l’auteure-compositrice-interprète Maryse Letarte retente l’expérience avec La Parade, un nouvel album à paraître le 27 novembre prochain.

La chanteuse folk de Saint-Hyacinthe avait réussi tout un exploit en 2008 en proposant un album de Noël composé uniquement de chansons originales. Certaines chansons avaient réussi, en peu de temps, à devenir des quasi-classiques du temps des fêtes québécois (notamment Boom Boom).

La Maskoutaine, active depuis plus de 15 ans sur la scène musicale de la province, n’avait cependant pas dit son dernier mot. Dans le même genre, La Parade promet des «angles nouveaux» aux éternels sujets du temps des fêtes : le bonheur de donner, les plaisirs de l’attente et de l’anticipation, l’effervescence provoquée…

La petite histoire/anecdote derrière l’album : «Parmi les nombreux instruments joués par Maryse, mentionnons son piano d’enfance, enregistré pour l’occasion dans le sous-sol chez sa mère. Et voilà qu’un soir sa petite Stella, âgée de quatre ans et demi, descend la rejoindre et s’installe pour pianoter… comme maman! Souhaitant immortaliser ce souvenir personnel, Maryse enregistre la « performance » enfantine de Stella, moment aussi inattendu que réjouissant. Quelques jours plus tard, après réécoute, elle décide d’en insérer quelques fragments sur le premier extrait du disque, la chanson La parade, lui donnant une signification toute spéciale…»

Bref, Letarte arrive juste à temps avec une dose de réconfort. Dévoilée cet après-midi sur le site de la chanteuse, la pièce-titre est le premier extrait de l’album.

Continue reading →

Maryse Letarte, La parade (Nicolas Tittley, Elle Québec)

elle-quebecDepuis le délicieux Des pas dans la neige, classique moderne du temps des fêtes, tout le monde attend que Maryse Letarte se remette en mode Noël. C’est chose faite avec La parade, nouvel album de pièces originales qui sortira le 27 novembre, dont la chanson-titre pétarade joyeusement.

Continue reading →

On se prépare pour Noël (Claudine St-Germain, Guide Cadeaux TVA Publications)

coupdepouce_logoRien de mieux qu’un disque de Noël judicieusement choisi pour se mettre illico dans l’ambiance. Voici 4 favoris de l’équipe. [...]

Maryse Letarte, Des pas dans la neige. Un album de Noël contenant uniquement des compositions originales, voilà qui est rafraîchissant pour les oreilles! Légèrement pop, tout en douceur, il plaira à tout le monde, y compris à ceux qui sont allergiques à la musique des Fêtes.

Continue reading →

Maryse Letarte : Les chansons-cadeaux (Tristan Malavoy-Racine, L’Actualité)

L-Actualite-logo-webEn 2008, elle en avait réconcilié plus d’un avec la musique du temps des Fêtes. Son disque Des pas dans la neige, fait de chansons originales ficelées avec grand soin, avait déferlé sur les ondes radio et renouvelé un répertoire qui en avait bien besoin. Maryse Letarte remet ça : La parade, son deuxième album «de Noël», nous parlera entre autres du bonheur de donner, des joies de l’inattendu et de celles de la vie de famille. Si la magie est cette fois encore au rendez-vous? Voyez plutôt : «La colline fera le dos rond / Comme une glace à la vanille / Sous les efforts des skis de fond / Et des véhicules à chenilles.»

Continue reading →

La liste des chansons de Noël (Stéphane Laporte, La Presse)

LAPRESSE_LOGO_Coul[...] Composer des nouvelles chansons de Noël est une tâche impossible, parce qu’il n’y a aucun souvenir attaché aux notes. Quelques génies ont réussi à le faire, si bien qu’elles nous donnent autant envie de se rouler en petite boule que les vieilles tounes: Marie-Noël de Charlebois, 23 décembre de Beau Dommage, Happy Xmas (War Is Over) de John Lennon, Jolis sapins de Michel Fugain, Entre Noël et le jour de l’an de Maryse Letarte. Maryse Letarte a même réussi l’exploit de composer un album au complet de nouveaux classiques du temps des Fêtes. Ça s’intitule Des pas dans la neige. Si vous ne l’avez pas, faites-vous ce cadeau. [...]

Voir l’article original : La liste des chansons de Noël>>>

Continue reading →

VOGUE Playlist für Weihnachten (Allemagne)

Vogue Deutschland

VOGUE Playlist Weihnachten 2012 von Bernd Skupin
Weihnachtliche Stimmung garantiert – mit diesen sieben Titeln aus unserer Playlist für die Festtage

“Ô traîneau dans le ciel” aus dem Album “Des pas dans la neige” von Maryse Letarte
Dass es sich hier um ein Weihnachtsalbum handelt, merkt man kaum, so beschwingt und leichtfüßig hüpft die junge Kanadierin durch ihre munteren großen kleinen Lieder. Auf einer Sommerwiese oder an einem lauschigen Abend am Strand würde man ihr genauso gerne zuhören. Aber Maryse erzählt nun mal von Weihnachten – auch wenn der Schnee, den sie besingt eher ein extrafluffiges Sahnehäubchen zu sein scheint. Wahrscheinlich das originellste, frischeste und optimistischste Weihnachtsalbum der Saison 2012.
Source : Vogue Deutschland

Continue reading →

CD der Woche: Maryse Letarte – Des Pas Dans La Neige (Allemagne)

Des pas dans la neigevon Heidi Eichenberg, MDR FIGARO-Musikredakteurin

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

“Schritte im Schnee” hinterlässt die kanadische Musikerin und Singer-Songwriterin auf ihrem fünften Album “Des pas dans la neige”. MDR FIGARO-Musikredakteurin Heidi Eichenberg stellt die CD vor.

“Die Zeit ist gekommen, da sich das Jahr vollendet hat, die Sonne steht tief in rosa und orange, Wind und Schnee verwehen die Erinnerungen an den vergangenen Sommer, denn es ist Weihnachtszeit.” – Maryse Letarte aus dem kanadischen Quebec schaut in ihrem Lied “L’année qui s’achève” voller Zufriedenheit zurück auf ein Jahr, dem die Liebe Leichtigkeit und Licht verlieh.

Wenn die Dezemberkälte in Nasen und Wangen kneift …
In der kanadischen Heimat von Maryse Letarte gehört Weihnachten der Familie und den Traditionen – die der eingewanderten Deutschen, Schotten und Franzosen mischen sich dabei mit denen der Amerikaner. Wenn die Dezemberkälte in Nasen und Wangen kneift, sieht man auch auf Montreals lichterkettenbesäumten Strassen Roboterschneemänner mit echten Weihnachtsmännern konkurrieren. Und natürlich ist auch Rudolf, der Anführer aller Rentiere, gut im Geschäft.

Gleiches gilt natürlich auch für Weihnachts-CDs und deshalb verwundert es nicht, dass das schon im Jahr 2008 erschienene Album “Des pas dans la neige” von Maryse Letarte in Kanada gefeiert und zum Album des Jahres nominiert wurde und dort auf Platz 1 der iTunes-Charts landete. Erstaunlich ist jedoch, dass es vier Jahre brauchte, bis die CD in Europa veröffentlicht wurde.

Fest der reinen Liebe
Bei Maryse Letarte wird Weihnachten zum poetischen Fest der reinen Liebe, das in all ihren Songs mit lichtheller Leichtigkeit gefeiert wird – unprätentiös, sanft und unbeschwert. Es sei denn, die Harmonie wird jäh unterbrochen von einem Blizzard, jenem starken Schneesturm, der Kanada von Zeit zu Zeit heimsucht und dem Maryse Letarte auf ihrem neuen Album ein vergleichsweise kurzes, instrumentales Intermezzo auf dem Piano widmet, das gleichzeitig an Bach und an moderne französische Filmmusik erinnert.

Schneezauber
Klavier, Gitarre, Violinen, Cello, Vibraphone und Bläser bilden den Rahmen für zehn neu gefasste Lieder zum Jahresende und seinen Feierlichkeiten, anmutig und zart wie frisch gefallener weißer Schnee.

Womit wir wieder bei den “Schritten im Schnee” angekommen wären, die dem Album der kanadischen Sängerin den Titel geben. Bei allem weihnachtlichen Trubel führen diese Schritte direkt unter kristallklare Sterne, und wenn man mit Maryse Letarte zurückblickt, erkennt man immer wieder, dass es die Spuren der eigenen Kindheit sind.

Source : MDR Figaro

Continue reading →

HNA Kultur (Allemagne)

Süßer die Lieder nie klingen
Musik-Tipps für die schönste Zeit des Jahres
Von Wilhelm Ditzel

Wir kennen sie bis zum Überdruss, die Weihnachtslieder, die uns all Jahre wieder als Hintergrundmusik in Einkaufsgalerien und Fußgängerzonen einlullen. Zeit, dass sich renommierte Künstler und Newcomer, die zum Fest neue Weihnachtsalben veröffentlicht haben.

Die Überraschung der Saison ist die hier bisher unbekannte, in Kanada aber sehr erfolgreiche Maryse Letarte (1), die mit zehn selbst komponierten Pop-Chanson-Perlen überrascht. So fröhlich wurde man lange nicht auf die festliche Zeit eingestimmt. Eine CD die süchtig macht.

Source : HNA

Continue reading →

Mon grand classique (Valerie Schiltz, LouLou Magazine)

loulou-logo
Mon grand classique
Maryse Letarte – Des pas dans la neige

Lorsque Maryse Letarte a lancé cet album en 2008, c’était comme une bouffée d’air frais dans le paysage. Pas de Jingle Bells ou de P’tit Renne au nez rouge ici, que des compos originales pop-folk (incluant cinq pièces instrumentales) aux arrangements soignés, aux rimes charmantes (« Just French kiss me under the gui » chante-t-elle dans la franglaise Boom Boom) et auréolées de romantisme (Entre Noël et le jour de l’an donne vraiment envie de se coller). Pas étonnant que cet album de chansons d’hiver (plus qu’une flopée d’odes aux atocas), même enregistré en français, cartonne aux Etats-Unis, en Europe et en Asie aussi.

Valerie Schiltz, LouLou Magazine

Continue reading →

Kölnische Rundschau Magazin (Allemagne)

Des pas dans la neigeSüßer die Stars nie klingen Von süßem Schmuse-Pop bis schrägem Indie-Rock: Die Weihnachts CDs der Saison Von AXEL HILL Während sich Anglo-amerikanisches in unseren Breiten in Sachen Weihnachtsmusik durchgesetzt hat, bleibt das Französische immer noch Geheimtipp. Wie „Des Pas Dans La Neige“ („Einige Schritte im Schnee“, Local Media/Alive) von Maryse Letarte. Die Kritiken in ihrer Heimat Kanada sind überschwenglich, und die Fans von neuem französischem Pop werden begeistert sein. Im wahrsten Sinne des Wortes haucht Maryse Letarte dem Fest eine kühle, frankophone Brise zu.

Source : Kölnische Rundschau

Continue reading →

Ode à la douceur (Anicée Lejeune, Journal Métro)

metronews-frOde à la douceur
Maryse Letarte
Ni le feu, ni le vent

Révélée au grand jour il y a deux ans grâce à son album de Noël Des pas dans la neige, Maryse Letarte revient avec un nouvel album Ni le feu, ni la vent. Tout en mélodies, ce nouvel l’album est une ode à la douceur et à l’amour. La voix envoûtante et légère de la chanteuse met en valeur des textes de qualité, qui s’apparentent presque à des poèmes (Ah! Que je t’aime et Au soleil) Les 10 pièces du disque, toutes plus aériennes les unes que les autres, nous transportent dans un lieu où règne une atmosphère de sérénité.

Anicée Lejeune, Journal Métro

Continue reading →

HNA Kultur – web (Allemagne)

HNA

Neue Musik für die schönste Zeit des Jahres
von Wilhelm Ditzel

Kassel. Wir kennen sie bis zum Abwinken, die Weihnachtslieder, die uns alle Jahre wieder als Hintergrundmusik in Einkaufsgalerien und Fußgängerzonen einlullen. „Zeit, dass sich das dreht“ dachten sich renommierte Künstler und Newcomer, die zum Fest neue Weihnachtsalben veröffentlicht habe

Die Überraschung der Saison ist die hierzulande bisher unbekannte, in Kanada aber sehr erfolgreiche Maryse Letarte, die auf“Des Pas Dans La Neige” (Local Media) mit zehn selbst komponierten Pop-Chanson-Perlen überrascht. So fröhlich wurde man lange nicht auf die festliche Zeit eingestimmt. Eine CD, die süchtig macht und die man immer wieder mit den besten Freunden/Freundinnen hören möchte. Selten wurde man so locker auf die Weihnachtszeit eingestimmt.

Source : HNA

Continue reading →

Bâtir un juke-box de Noël (Émilie Côté, La Presse)

LAPRESSE_LOGO_CoulComme un bon vieux juke-box, une compilation réussie de musique de Noël doit comprendre des nouveautés, des coups de coeur, des classiques, une sélection locale et des titres populaires qui complètent parfaitement une liste de lecture.
[...]
Des pas dans la neige – Maryse Letarte

En 2008, c’est grâce à cet album de Noël que Maryse Letarte a séduit la critique avec des compositions originales aux sonorités contemporaines. Maryse Letarte a réinventé le genre de façon bien touchante et personnelle.

Voir l’article original : Bâtir un juke-box de Noël>>>

Continue reading →

Bongartz – Freitag ist Musiktag

Des pas dans la neigeFranzösischer Winter-Weihnachts-Pop aus Kanada

Mit Maryse Letarte begrüßen wir eine neue Chanteuse aus dem frankophonen Québec – zumindest ist es das erste Album nach ihrem Debüt 1993, das den Weg bis nach Deutschland geschafft hat. Mit “Des Pas Dans La Neige” eröffnet sie quasi den Winter und die Weihnachtszeit. Ihr nunmehr siebtes Album klingt manchmal nach süßem Zuckerguss und lässt diese zuweilen graue Zeit mit funkelnden musikalischen Sternen erstrahlen. Wenn Maryse ihre Stimme erklingen lässt, füllt unweigerlich eine kuschelig positive Teetassen- und Kaminfeuerstimmung den Raum. Und sie meistert den Spagat zwischen fröhlichen Songs wie “Boom Boom” und eher getragenen, feierlichen Liedern, wie dem wunderschönen, instrumentalen “Songe De Décembre”. Insgesamt bewegt sich Maryse Letarte fern ab der gängigen Lieder, die in dieser Zeit gerne und oft durch die frostige Luft zirkulieren und schafft es dennoch die einzigartige Stimmung der kalten Jahreszeit einzufangen und sie uns auf Albumlänge wie selbstgebackene Plätzchen zu reichen. Wir nehmen gerne noch eines und genießen das erste wirkliche Weihnachts-Album des Jahres.

Continue reading →

Place des Arts – Une soirée des Fêtes avec Maryse Letarte (Vanessa Guimond, Journal de Montréal)

logo-jdm-2013Maryse Letarte a surpris tous les amateurs de musique du temps des Fêtes, en 2008, lorsqu’elle a présenté son désormais célèbre Des pas dans la neige, un irrésistible album, entièrement composé de matériel original, qui s’est écoulé à 25 000 exemplaires.

L’an dernier, elle devait monter sur scène afin de nous présenter les chansons extraites de ce disque, mais aussi celles de son plus récent, Ni le feu, ni le vent, lancé au mois de novembre. Enceinte de sa petite fille Stella, l’artiste avait dû annuler ses concerts.

C’est donc dire que le spectacle Des pas dans la neige, qui a pris l’affiche à la Cinquième Salle de la Place des Arts, mercredi soir, à Montréal, était attendu des admirateurs de la musicienne, qui a l’habitude de réaliser et d’arranger elle-même ses albums.

Dans une mise en scène de son cru, «inspirée par les univers de Tim Burton, Cocteau et Méliès», la chanteuse, qui était entourée de cinq musiciens et choristes, a amorcé la soirée avec Le mendiant de Noël et Entre Noël et le jour de l’An, toutes deux extraites de Des pas dans la neige.

Assise au piano à queue, entourée de plusieurs ampoules pendant à des dizaines de cordes, donnant l’impression qu’elle était entourée de flocons de neige ou d’étoiles scintillantes, Maryse Letarte a offert un concert intime, doux et agréable, à l’image de ses chansons.

Vanessa Guimond, Le Journal de Montréal

Voir l’article original>>>

Continue reading →

Douceurs de Noël avec Maryse Letarte (Émilie Côté, La Presse)

LAPRESSE_LOGO_CoulQuand elle est arrivée sur la scène de la 5e salle de la Place des Arts dans sa robe dorée, de l’enthousiasme et de la fébrilité illuminaient son sourire. Il faut dire qu’il y avait plus de cinq ans que Maryse Letarte n’avait pas donné de spectacle à Montréal.

Il y a trois ans, son album de Noël Les pas dans la neige avait séduit le public et la critique, tout comme son disque «Ni le feu ni le vent», sorti l’an dernier, quelques mois avant que son médecin lui recommande d’annuler sa tournée prévue pour se reposer et donner naissance à sa petite fille.

Accompagnée de cinq musiciens, Maryse Letarte a brisé la glace avec la pièce instrumentale «Le mendiant de Noël», suivie d’«Entre Noël et le Jour de l’An». Sa voix douce et enfantine était quelque peu hésitante -nervosité explique-, avec un superbe enrobage musical doux et feutré, à l’image de l’album.

«Bonsoir, merci d’être là», a lancé Maryse Letarte à la foule, avant d’enchaîner avec «Ah! Que Je t’aime», tiré de «Ni le feu ni le vent». Les dizaines d’ampoules suspendues par des fils qui parsemaient la scène se sont alors illuminées, alors que le claviériste Marc-Antoine Olivier a sorti ses cuillères pour accompagner la chanteuse.

Un autre beau moment a suivi avec «Épilogue 1» et «Ni le feu, ni le vent», avec les arrangements de xylophone et les choeurs des musiciens (la bassiste Amélie Mandeville, le batteur Justin Allard, la violoncelliste Christine Giguère et le guitariste Marc Papillon-Ferland).

Pour ce qui est de la mise en scène, les musiciens étaient peut-être trop éloignés de la chanteuse. Quant à Maryse Letarte, il a fallu plusieurs chansons avant qu’elle change de position derrière son piano, où elle était malheureusement de dos aux spectateurs du tiers de la salle.

C’est dommage, car Maryse Letarte crée un lien très fort avec son public, que ce soit quand elle chante ou en scrutant la salle lors de ses interventions entre les pièces. Pince-sans-rire, elle raconte avec charme et humour avoir eu l’idée d’un album de Noël quand la préposée d’une clinique médicale lui a lancé: «pauvre toi, tu es née le 11 décembre, en plein dans le gros stress de Noël».

L’artiste a alors eu une prise conscience, déçue de voir que Noël était devenu une fête commerciale à la course effrénée. Avec son disque «Des pas dans la neige», elle a voulu faire savourer aux gens «le moment présent du Temps des fêtes», rendre hommage au «sacré des petites choses de la vie qu’on oublie pendant l’année» et rappeler «d’être des cadeaux au lieu de ne pas être un cadeau».

Juste avant l’entracte, pendant «Gloria», Maryse Letarte s’est levée de banc de piano pour faire taper des mains la foule. Puis elle s’est assise derrière un clavier rétro pour «Ô Traîneau dans le ciel». Elle faisait alors face à la foule, qui pouvait enfin profiter de la profondeur de son regard brillant.

Sur scène, Maryse Letarte donne dans la délicatesse et non dans la flamboyance. On sent son intégrité, son fin recul sur la vie et son désir sincère de faire réfléchir et sourire les gens avec ses chansons douces comme des comptines.

Après l’entracte, le numéro avec l’essoreuse à salade en guise d’instrument est tombé à plat, mais le public a eu droit à une finale plus rock avec son vieux succès «Je suis down», l’irrésistible «Boum Boum» et «Paralysée à Hollywood». C’est venu donner du pétillant à la fin de sa performance, tel un verre de bulles.

Émilie Côté, La Presse

Continue reading →

Noël nouveau genre avec Maryse Letarte (Jessica Émond-Ferrat, Journal Métro)

metronews-frIl aura fallu trois ans avant que Maryse Letarte ne présente ses chansons de Noël originales sur scène. Et même si cela a été dû à des circonstances extérieures (la chanteuse a dû reporter ses spectacles à cause de sa grossesse) ces trois années auront eu l’heur de permettre aux pièces Ô traîneau dans le ciel, Boom Boom ou encore L’année qui s’achève de se frayer un chemin entre les Petit Papa Noël, Mon beau sapin et autres classiques chers aux Québécois.

A priori, la Cinquième salle de la Place des Arts était le choix tout indiqué pour une soirée qui s’annonçait feutrée et intime, exactement le genre d’ambiance qu’évoquent les pièces molletonnées de Des pas dans la neige. Le décor choisi venait d’ailleurs aussi appuyer l’impression d’être dans un cocon enneigé: des dizaines d’ampoules suspendues à des cordes traversaient la scène, s’illuminant au gré des notes du xylophone, tels des flocons entourant l’artiste.

Mais d’entrée de jeu, un bémol, néanmoins: à cause de la configuration de la salle, l’auteure-compositrice-interprète a fait dos à la moitié du public pendant une bonne partie du spectacle. On aurait aimé voir davantage ses grands yeux expressifs et son sourire radieux pendant qu’elle chantait ses nouveaux classiques hivernaux.

Outre ce détail, la soirée était à l’image de l’album; paisible, lumineuse, poétique. Maryse Letarte avait eu la bonne idée de s’entourer de cinq musiciens chevronnés (Amélie Mandeville, Marc Papillon-Ferland, Marc-Antoine Olivier, Justin Allard et Christine Giguère), lesquels ont magnifiquement soutenu les mélodies aériennes de la chanteuse.

Celle-ci n’a pas hésité non plus à faire participer un spectateur à la pièce Songe de décembre, laquelle lui a été inspirée, a-t-elle raconté… par le bruit de son essoreuse à salade. Elle a donc invité le spectateur à venir jouer dudit «instrument» sur scène. «Quand je pense qu’on est à la Place des Arts», s’est-elle esclaffée à la fin de la chanson.

Maryse Letarte a aussi pris le temps d’expliquer au public la genèse de cet album de Noël composé, fait rare, de chansons inédites: «Une infirmière m’avait demandé ma date de naissance, et quand je lui ai dit que c’était le 11 décembre, m’a répondu: “Pauvre toi! En plein dans le stress du temps des Fêtes!” Ce qui m’a fait me demander: “Mais qu’est-ce que Noël a fait de nous?” De là est née la chanson Ô traîneau dans le ciel. Je me suis dit qu’il fallait prendre le temps de s’arrêter un peu pendant le temps des Fêtes, pour savourer les choses simples de la vie.» Et c’est exactement ce qu’on a fait pendant deux heures mercredi soir.

À la Cinquième salle de la Place des Arts jusqu’au 23 décembre

Jessica Émond-Ferrat, Journal Métro

Continue reading →

Maryse Letarte à la Place des Arts (Amilie Chalifoux, Le Courrier de St-Hyacinthe)

logo-le-courrierDepuis hier, et ce, jusqu’au 23 décembre, Maryse Letarte devient la tête d’affiche de la programmation du temps des fêtes pour la Cinquième Salle de la Place des Arts de Montréal et présente, pour la première fois sur scène, le spectacle Des pas sur la neige.

Ce n’est pas la première fois que l’artiste d’origine maskoutaine est en prestation à la Place des Arts de Montréal. Mais c’est la première fois qu’elle a le plaisir de se produire sur les planches de la Cinquième Salle, en plus d’en être le spectacle officiel.

« C’est la première fois que je serai en spectacle dans la Cinquième Salle et c’est un honneur d’en être le spectacle officiel parce que c’est une salle dont la programmation offre toujours de très beaux spectacles », souligne Maryse Letarte lors d’une entrevue téléphonique accordée au COURRIER quelques jours avant la première de son spectacle.Issu de son album, intitulé Des pas sur la neige, qui lui a valu le Félix de l’Album de l’Année-Pop à l’ADISQ et qui est désormais classé parmi les classiques de Noël, le spectacle se veut à l’image de l’opus, soit moderne et original. Il réunit uniquement des pièces originales consacrées à l’hiver et aux fêtes de fin d’année.« Je ne suis pas une fan de musique de Noël et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je n’ai pas réalisé un album classique de musique de Noël. En fait, ce projet a commencé avec la création d’une pièce, Un traîneau dans le ciel, que j’ai mise en ligne et étant donné les réactions des internautes, je me suis mise au défi de composer un album au complet en m’inspirant de cette période de l’année. Je l’ai composé dans le même esprit que mes albums antérieurs, mais je crois que c’est l’album le plus peaufiné au niveau de la démarche artistique », explique-t-elle.
Un album qui traverse les frontières

Loin de se douter que son album Des pas dans la neige connaîtrait un tel succès avec 25 000 copies vendues à ce jour, depuis sa sortie en 2008, Maryse Letarte est forcée d’avouer que ces créations originales ont suscité l’attention de nombreux consommateurs de musique, et ce, bien plus qu’elle ne l’aurait cru puisque l’album est désormais disponible aux États-Unis, à Taïwan, à Hong-Kong et en Chine.

« Je suis surprise, c’est sûr! Je ne pouvais tenir pour acquis, lors de la sortie de l’album, qu’il serait vendu dans d’autres pays et, surtout en Asie! Je ne pensais même pas que les gens fêtaient Noël en Asie. Mais ce qui m’a aussi surprise, c’est de savoir que mon album est parmi les numéros un des palmarès de chansons de Noël aux États-Unis. J’ai d’ailleurs eu ma première critique américaine hier! Cela m’a fait drôle », commente-t-elle.De plus, à la demande d’EuroDisney, l’auteure-compositrice-interprète a écrit une version francophone de la pièce musicale Boom boom et l’inclura dans sa playlist de l’année. Cette version francophone est disponible sur iTunes et est maintenant entendue en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Maryse Letarte présente le spectacle Des pas sur la neige du 14 au 23 décembre à la Cinquième Salle de la Place des Arts de Montréal à 20 h. Les billets sont disponibles sur le site www.laplacedesarts.com.

Amilie Chalifoux, Le Courrier de St-Hyacinthe

Continue reading →

Des pas dans la neige, Maryse Letarte à la PdA – Discrètement féérique (Sylvain Cormier, Le Devoir)

Logo Le DevoirPour tout décor dans cette Cinquième salle si froide et si peu magique, un ciel d’ampoules en guise d’étoiles, qui scintillaient au besoin. En supplément, Maryse Letarte elle-même servait d’élément mobile, sa robe metal flake argentée miroitant sous les faisceaux d’Alain Lortie. Il ne fallait pas plus pour évoquer l’enchantement feutré, la discrète féérie de l’album Des pas dans la neige: d’entrée de jeu, nous étions dans un autre monde. Son monde.

Enfin. Il y a déjà trois Noëls que nous le chérissons, cet album pas ordinaire de chansons d’hiver et des Fêtes: nous sommes au moins 25 000 à travers le monde, phénoménal succès pour un disque sans le moindre classique saisonnier, entièrement écrit et composé par la jeune femme. Cette première du spectacle de l’album aurait dû avoir lieu en 2008, seulement voilà: en plus d’accoucher de son plus beau disque en carrière, Maryse Letarte a eu un bébé, et ce fut son Noël à elle, d’où délai.

D’où fébrilité, aussi: allions-nous être encore là, encore sous le charme? Pas de souci: nous étions plus ravis encore que nous l’aurions été en 2008, les chansons plus nôtres encore. Sur scène, les arrangements étaient plus exquis, plus fragiles aussi, bijoux si finement sertis que Maryse et les siens (Amélie Mandeville, Marc Papillon-Ferland, Marc-Antoine Olivier, Justin Allard et Christine Giguère) semblaient craindre d’en briser les attaches. Délicatesse partout.

Violoncelle et violon, claviers, xylophone, percussions délicates, bruits singuliers (une sorte de concerto pour essoreuse à salade, notamment), on n’était pas loin de la parfaite pop sixties du Pet Sounds des Beach Boys, pas loin non plus du jazz, du prog, de la musique contemporaine. L’apparente simplicité des airs tenait en équilibre (parfois précaire) sur le fil d’une mécanique chansonnière complexe, cascade d’accords majeurs déboulant en accords mineurs et vice et versa: elle n’a pas froid aux doigts, Maryse, derrière sa petite voix. Accessibilité et richesse à la même enseigne.

Les chansons de l’album Ni le feu, ni le vent (paru en 2010) et celles de l’album Des pas dans la neige se répondaient comme les deux faces de la même planète, côté sombre et côté lumineux de la même Maryse Letarte: c’est dire à quel point son album de Noël n’en est pas un au sens banal du terme, mais bien la suite naturelle d’une oeuvre cohérente et sensible. De grâce, remplissez-lui la Cinquième salle jusqu’au 23 décembre. Des fois que ça lui donnerait envie d’un volume 2.

Sylvain Cormier, Le Devoir

Continue reading →

Montreal Christmas Events

Love Christmas but hate the carols? Solution: Maryse Letarte. At Place des Arts’ Cinquième Salle. December 14 to December 23, 2011
Evelyn Reid, montreal.about.com

Continue reading →

Noël chez les stars (Catherine Perron, Châlelaine)

logo-chatelaineNos vedettes préférées nous disent comment elles reçoivent aux fêtes.
Geneviève Brouillette
Et la musique?

Je suis très compil de musique de Noël. J’ai un peu de tout. Autant Elvis que Pink Martini en ont enregistré. J’aime beaucoup le disque Des pas dans la neige de Maryse Letarte, qui contient de bonnes nouvelles chansons de Noël.

Continue reading →

Sous les projecteurs – Maryse Letarte (Guillaume Moffet, VOIR)

voir-logoSon quatrième album Ni le feu, ni le vent relève du petit exploit. Au-delà de ses talents indéniables d’auteure-compositrice, Maryse Letarte se démarque en tant qu’arrangeuse hors pair, conférant à ses douces dentelles romantiques et éthérées au piano des airs de films d’amour de Claude Lelouch, avec ses cuivres, flûtes, hautbois et cordes qui bercent majestueusement l’opus. Ce concert, il avait été prévu pour décembre 2010, puis reporté un an plus tard en raison de l’arrivée dans la vie de Letarte de Stella, son grand bonheur de petite fille. Il va sans dire qu’on l’attend de pied ferme. Le 2 décembre au cabaret La Basoche.

Guillaume Moffet, VOIR

Continue reading →

Chanson – NI LE FEU, NI LE VENT (Sylvain Cormier, Le Devoir)

Logo Le DevoirÀ ceux qui ont attrapé le traîneau en chemin — vous avez été 20 000 à vous procurer Des pas dans la neige, ce disque de Noël qui n’en était pas un —, voici l’occasion de confirmer l’impression: oui, tout ce qu’enregistre Maryse Letarte est à chérir.

Et c’est vrai depuis les années 1990: cinq albums témoignent de cette élégance dans la manière, cette transparence dans l’expression. La jeune femme n’en finit plus d’affiner son art, qui est complexe, mine de rien: un art de l’épuration, de la clarté, de la beauté à petites touches, ici des vents et des cordes idéalement servies, des mélodies aux détours ravissants et heureux. Elle sait ce qu’elle fait, fait presque tout, et tout bien: réalisation, arrangements (à la Bacharach, souvent), prise de son, l’essentiel de l’instrumentation. Tout sans forcer. Elle nous amène chez elle comme un disque y parvient rarement: émois, naufrages, douces euphories, tout est là. En spectacle à La Tulipe ce mardi.

Sylvain Cormier, Le Devoir

Continue reading →

Maryse Letarte après Noël, avant Noël (Alain Brunet, La Presse)

LAPRESSE_LOGO_CoulIl y a deux ans, elle a fait un album pop avec pour thème l’hiver et ses festivités. On a eu tôt fait de considérer Des pas dans la neige comme un album-concept du temps des Fêtes. Vendu à plus de 20 000 exemplaires, cet opus est aujourd’hui mieux connu que sa créatrice ne l’est à la sortie de son cinquième album ! Puisque nous faisons ce week-end nos premiers pas dans la neige, les premiers d’une longue série (…), l’occasion est belle de vous causer de Maryse Letarte.

Amorcée depuis les années 90, la carrière d’auteure-compositrice-interprète a été laborieuse pour cette femme. La vie publique, la communication directe semble lui exiger des efforts considérables… ce qui m’a souvent laissé l’impression qu’elle préférerait passer son existence entière dans un studio-bulle d’où émanerait sa création sans qu’elle n’ait à la défendre au dehors. Et, contre toute attente, Des pas sur la neige a surgi au pied d’un arbre, l’arbre de cet album alors en préparation :Ni le feu ni le vent.

Il ne faut pas se méprendre avec Maryse Letarte, difficile à saisir d’emblée. Il faut déployer ses antennes pour découvrir ses vertus créatrices, il faut leur laisser le temps de se dévoiler. Le dévoilement, d’ailleurs, se poursuit le 7 décembre prochain à La Tulipe.

Quelques écoutes son nécessaires à l’accueil des vibrations émises par cet être humain certes complexe mais dont le talent finit néanmoins par se révéler. Dans cette bulle où fut créé Ni le feu ni le vent, elle a arpenté son intériorité. S’est adressée à l’être aimé. A rêvé au creux de son lit d’un être cher passé à une autre dimension. Débusqué le merveilleux dans sa vie de banlieue. Ciselé un romantisme assumé, parfois exacerbé par une surabondance de fleurs bleues. Certes, les lettres de Maryse Letarte ont progressé sans que l’on puisse conclure à la grande affaire. Les notes , elles, avaient déjà fait pas mal de chemin – et plusieurs pas dans la neige !

Maryse Letarte est de ces rares compositrices de chansons pop d’ici qui puissent témoigner d’une telle connaissance harmonique, d’une telle maîtrise de l’orchestration, d’une telle connaissance de la pop classique pré-rock – je pense entre autres à Van Dyke Parks. Vu la voix feutrée et ténue de son interprète, les arrangements et la réalisation s’avèrent délicats, développés à sa mesure. Fin mélange de technologies numériques, cordes soyeuses, bugle staccato à la Burt Bacharach (une influence plus qu’évidente), hautbois, flûte traversière, piano électrique, piano, etc.. Même lorsque les rythmes s’échauffent un tant soit peu, les propositions restent cristallines. Maryse Letarte est ainsi construite… et arrive ici à extirmer le meilleur de son expression.

Alain Brunet, La Presse

Continue reading →

Maryse Letarte poursuit son opération charme (Philippe Renault, Rue Frontenac)

logo-RueFrontenacBien des artistes populaires optent pour l’album de Noël lorsque le succès commence à se faire tirer l’oreille. Maryse Letarte a suivi le chemin inverse. Elle s’est révélée au grand public avec la sortie du disque Des pas dans la neige, il y a deux ans. Elle poursuit maintenant son opération charme avec Ni le feu, ni le vent. Elle combinera ces deux univers le 7 décembre au cabaret La Tulipe.

«Cette série de spectacles (qui débutait jeudi dernier à Sorel) est de saison pour offrir Des pas dans la neige. Mais je voulais surtout présenter mon dernier album. L’automne prochain, quand je vais donner une nouvelle série de spectacles, je vais pouvoir délaisser Des pas dans la neige et proposer mes autres chansons», évoque-t-elle.

En effet, le répertoire de Maryse Letarte (www.maryseletarte.com) est beaucoup plus vaste que l’on pourrait penser. Sa carrière n’a pas débuté en 2008 avec ce disque de Noël aux compositions originales. Elle avait précédemment sorti trois autres albums, dont un sous le pseudonyme Rita-Rita. Mais dans tous ces cas, le succès populaire aura été mitigé. Le défi consiste maintenant à surfer sur le vent favorable qui la porte afin de s’implanter en dehors du créneau de la musique des fêtes.

«Mon album n’était pas comme les autres albums de Noël. Si j’avais fait des covers, je ne me serais pas fait découvrir de cette façon. Les gens ont découvert mes compositions, qui abordent les thèmes de l’hiver et de la fin de l’année», spécifie la multi-instrumentiste et réalisatrice diplômée de la Grove School of Music de Los Angeles.

«Je ne me suis jamais posé de questions sur la perception que les gens pouvaient avoir de moi. J’avais déjà commencé mon nouvel album au moment de sortir Des pas dans la neige. Quand j’y suis revenue après cette euphorie (plus de 20 000 exemplaires se sont envolés), j’ai senti le besoin de composer de nouvelles chansons pour voir où j’étais. J’ai aussi retravaillé les pièces et les arrangements déjà faits pour les rafraîchir. J’ai tout fait moi-même. Mais je ne sentais pas de pression parce que je considère que Des pas dans la neige est plus connu que ma personne. Je ne suis pas une star qu’on reconnaît dans la rue. Tout reste dans le processus créatif, sans compter que je bénéficie déjà d’un bel élan», enchaîne-t-elle.

Maryse Letarte offrira pour la première fois sur scène les titres de son album Des pas dans la neige, en plus de ceux de Ni le feu, ni le vent, le 7 décembre.


Faire vivre l’album

Cet élan sera cependant quelque peu freiné au cours des prochains mois. C’est que Maryse Letarte est sur le point d’accoucher. Ce n’est peut-être pas le timing idéal, surtout qu’elle n’a donné que très peu de concerts depuis 2008. La principale intéressée assure toutefois qu’elle donnera à Ni le feu, ni le vent toutes les chances de se faire valoir au cours des prochains mois, ce qu’elle n’a pas nécessairement pu faire avec Des pas dans la neige.

«Je n’ai pas encore donné un seul show pour Des pas dans la neige. Tout s’est passé tellement vite! L’album est sorti en novembre, mais personne n’y croyait à ce moment. Il aura suffi qu’un journaliste en parle pour que le feu prenne. Tout s’est passé en quelques semaines. Mais des spectacles, ça se planifie à l’avance. L’année d’après, il a été question de shows, mais tout a avorté pour des raisons personnelles. J’ai donc vendu 20 000 exemplaires sans donner de show!

«Dans ce cas-ci, j’ai déjà des engagements pour l’automne prochain. D’ici là, Internet va faire en sorte que je vais rester présente. Des singles, des capsules vidéo et des clips vont sortir. Ce n’est pas un album que je vais travailler sur trois semaines. Je vais le faire vivre.»

Continue reading →

Maryse Letarte – La vie au long cours(Antoine Léveillée, VOIR)

voir-logoMaryse Letarte nous propose Ni le feu, ni le vent, un exercice d’écriture intimiste qui ne se veut pas racoleur. Tout s’y expose en musique et devient translucide.

Elle est enceinte jusqu’aux oreilles, mais ne sautez pas trop vite aux conclusions. Lorsque vous écouterez la chanson Petit Homme, dites-vous bien que c’est plutôt une fille (Stella) que Maryse Letarte attend avec impatience. “Je sais que vous n’êtes pas très people au Voir, mais je te le dis quand même. En fait, j’ai écrit ce texte pour ma soeur qui a eu un garçon. Je le lui avais lu en présence de la famille. Tout le monde était bien ému, et c’est ce que je voulais! Je l’ai repris pour en faire une chanson, en enlevant quelques passages, car le poème était beaucoup plus long.”

C’est bien à l’image de l’auteure-compositrice-interprète, qui semble toujours prendre en note dans son carnet personnel les beautés et les aléas de la vie. Une forme d’introspection lucide qui, sur une chanson comme Non merci, n’emprunte pas quatre chemins pour résumer l’amour. Des temps d’arrêt qui prennent la forme de miniatures musicales salvatrices. Sur son nouvel album intitulé Ni le feu, ni le vent, mixé par Erwin Autrique (Keren Ann et Benjamin Biolay), sa démarche musicale prend des teintes impressionnistes. Aux cordes (violon, violoncelle) s’additionnent la flûte traversière, le flugelhorn ou le hautbois. Avec le piano qui trône au centre, cette instrumentation nous dévoile un souci du détail presque pointilliste.

Quelques thèmes semblent chers à l’auteure, dont cette réalité qui s’impose parfois comme un mirage qu’on ne voudrait pas remettre en question. “Tu dois penser à Icône, j’imagine. Ça remonte à l’adolescence. On se convainc que ce sera génial de voler de ses propres ailes, on veut que ça arrive le plus vite possible, ça motive notre élan. Rendu là, tu te rends bien compte que c’est très différent de ce que tu pouvais imaginer. Moi, ce fut par rapport à la musique. À l’époque, il y avait cet homme qui m’influençait beaucoup. Ce qui m’a inspiré cette chanson, c’est quand je l’ai rencontré pour de vrai, dans sa réalité. Une personne ordinaire, qui vit en retrait, désillusionnée par l’industrie de la musique. Pour moi, c’était tout autre chose comme vie. Mais il faut voir cette chanson comme une forme d’hommage aussi”, un hommage à un destinataire dont elle préfère taire l’identité.

Le même exercice s’expose avec J’en sais peu ou prou de la réalité, je peux toujours rêver, je ne te reconnais plus du tout, une chanson qui rivalise pour une place en tête du palmarès des titres les plus longs. “Cette fois-ci, c’est plus personnel, précise-t-elle. Il arrive un moment dans un couple où l’autre avec qui tu partages ta vie se dévoile à toi sous un tout autre jour. Tu te crées une image, une idée sur sa personnalité, et tout d’un coup tu constates que ce n’est plus vrai. Tu restes adulte, il ne s’agit pas d’un psychodrame hystérique. Tu en discutes, mais c’est tout de même un choc. On pense connaître quelqu’un, mais en réalité on extrapole.”

Tout ça est chanté avec cette voix atypique et parfois vulnérable qui laisse de côté les artifices. Celle qui se considère avant tout comme une arrangeuse de musique cultive une esthétique bien singulière qu’on aurait du mal à comparer à celle de Coeur de pirate. “On peut faire de la musique romantique sans que ce soit sirupeux, indique-t-elle. Il y en a pour qui des chansons romantiques, où l’émotion est importante, c’est impossible. Ils ne veulent pas toucher à ça. Ils pensent au cliché amour-tendresse, mais ce n’est pas que ça! C’est un art de jouer avec l’émotion. C’est bien le fun des guitares électriques et une voix qui écorchent, mais souvent ce n’est qu’une façade. Tu peux aussi écrire un texte abstrait, où personne ne saura de quoi tu parles; c’est sûr que tu ne te feras pas niaiser. Quand j’écris, je reconnais les limites de ce qui pourrait rendre un texte mièvre. Ces émotions, je les assume.”

À écouter si vous aimez /
Keren Ann, Andrea Lindsay, Lykke Li

Antoine Léveillée, VOIR

Continue reading →

L’air et la chanson (Stéphanie Kitembo, Radio-Canada)

logo-radiocanada

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Stéphanie Kitembo, Radio-Canada

Continue reading →

Maryse Letarte à Retour sur le monde (Radio-Canada Québec)

Retour sur le monde, Radio-Canada Québec

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Continue reading →

Rencontre avec Maryse Letarte (Première heure, Radio-Canada Québec)

logo-radiocanada

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Première heure, Radio-Canada Québec

Continue reading →

« Ni le feu, ni le vent » de Maryse Letarte (Audrey Neveu, Québec Spot)

logo-quebec-spotMaryse Letarte nous livre un cinquième album intitulé Ni le feu, ni le vent, tout en mélodies et en douceur, à l’image de la future mère. On y retrouve cette voix tendre, légère et empreinte d’une vulnérabilité qui font d’elle une chanteuse absolument extraordinaire.

Son premier extrait, Ni le feu, ni le vent, connaît déjà du succès auprès du public et avec raison. La présence de Theodore Baskin, premier hautbois à l’OSM, enrichit significativement cette mélodie aux arrangements entraînants. Sa voix satinée nous envoûte, avec ses intonations légères et cuivrées, donnant vie à des textes d’une qualité rare de nos jours. Le français n’a pas reçu un tel hommage depuis longtemps.

Impossible de décrire cette voix unique, dont la volatilité et la légèreté rendent si vulnérable la chanteuse. Nous semblons pénétrer l’univers intime de celle-ci, où nous sommes véritablement transportés par l’émotion intense qu’elle sait si brillamment nous transmettre. Elle nous berce d’une sérénité et d’un confort dignes de la plus belle tempête de neige, le rythme léger et délicat ponctuant ses chansons aux airs hivernaux.

Ni le feu, ni le vent est le produit de plusieurs années de travail, qui a pris vie avant même la sortie de son album de Noël, Des pas dans la neige. Maryse s’y est entièrement investie, signant tous les textes et les mélodies, en plus de jouer d’une variété incroyable d’instruments, tels le piano, les claviers, l’orgue, le glockenspiel et les percussions. Cordes et vents sont mis à l’avant-plan en se mariant merveilleusement à cette chanteuse-née.

Ah! Que je t’aime nous change d’ambiance avec son orgue et ses percussions plus dynamiques, une ode à l’amour. Cependant, notre chanson préférée reste sans conteste Petit homme, dont la première vie fut celle d’un poème destiné à l’enfant à naître de sa belle-sœur. La beauté du texte en aurait fait pleurer sa belle-mère et nous arrache aussi quelques larmes douloureuses, rien qu’à cette tendresse exprimée dans cette mélodie qui devient berceuse à nos oreilles.

S’il faut se fier à tout cet amour exprimé, nul doute que Maryse Letarte fera une excellente mère pour la petite Stella, due pour fin janvier. On espère seulement qu’après ce repos mérité, elle nous reviendra pour faire vivre ses succès, qui nous charment encore et encore. Entre temps, elle se produira à La Tulipe le 7 décembre pour notre plus grand bonheur.

Ni le feu, ni le vent, des disques Artic, distribué par Select, est en vente dès maintenant dans tous les magasins.

Voir l’article sur QuébecSpot>>>

Continue reading →

Maryse Letarte : la magnifique (Jasmin Roy, Yahoo! Québec)

social_default_logo-1481777Je suis tombé littéralement en amour avec Maryse Letarte lorsqu’elle a lancé, il y a deux ans, son album de Noël Des pas dans la neige. Son nouvel opus Ni le feu, ni le vent est disponible dès aujourd’hui en magasin et je dois dire qu’après l’écoute de cet album je suis resté sans mots.

Maryse Letarte signe paroles, musique, réalisation et arrangements et s’inspire des éléments tels que le feu, le vent, la lune, l’eau et le soleil entremêlé avec des chansons d’amour qui décline les différentes teintes.

Maryse Letarte est le prochain Daniel Bélanger, son univers unique ne se compare à personne. Sa recherche musicale est audacieuse, actuelle et surprenante. Ses textes sont bien ficelés, intelligents et émouvants. Avec Ni le feu, ni le vent, Maryse Letarte vient d’entrer par la grande porte au panthéon des grands auteurs-compositeurs-interprètes du Québec et l’Europe tombera en amour avec elle j’en suis certain.

Continue reading →

Ni le feu ni le vent : rendez-vous avec Maryse Letarte (Vanessa Guimond, 7 Jours)

C’est avec un album de Noël qu’elle s’est fait connaître, mais c’est avec son nouvel opus intitulé Ni le feu, ni le vent que Maryse Letarte, une artiste aux multiples talents, tentera de démontrer au public qui elle est véritablement.

Lancé à l’Upstairs Jazz Club, lundi soir, ce disque comprenant dix chansons entièrement écrites et composées par l’artiste — qui signe également la réalisation et les arrangements — se veut la continuité de l’aventure amorcée en 2008 avec Des pas dans la neige, vendu à plus de 20 000 exemplaires.

«C’est drôle, parce qu’avant Des pas dans la neige, je n’avais qu’un très petit public, affirme celle qui compte cinq albums à son actif. Jamais je n’aurais pensé me faire connaître grâce à un album-concept de Noël.»

Au moment de se lancer dans la composition de chansons inspirées de la saison hivernale, l’artiste travaillait déjà à la création de Ni le feu, ni le vent. Laissant derrière ce qu’elle avait entrepris pour se concentrer sur Des pas dans la neige, ce n’est qu’une fois la «tempête» passée qu’elle retrouvera les pièces qu’elle avait mises de côté.

«Mon plus grand défi a été de ne pas tout jeter ce que j’avais déjà créé. J’avais peur que les gens trouvent que les chansons ressemblaient trop à celles de l’album précédent, puisqu’elles ont été écrites dans la même période, confie celle qui dit s’être inspirée des nombreuses facettes de l’amour. Finalement, j’ai conservé uniquement les pièces qui étaient dans la continuité de ce que j’avais produit auparavant. On peut dire que cet album est le petit frère de l’autre.»

À la rencontre du public

Fière de son dernier venu, l’artiste, enceinte de sept mois de son premier enfant, ira à la rencontre de son public dans le cadre d’une mini-tournée qui l’amènera à parcourir la province du 25 novembre au 12 décembre. Intitulé Le feu, le vent et la neige, son spectacle mettra en lumière des chansons tirées de ces deux plus récents albums.

«J’ai hâte de rencontrer mon public. Je n’avais pu le faire l’an dernier, comme je le voulais au départ, pour des raisons personnelles, explique-t-elle. Ce qui est bien en le faisant maintenant, c’est que je pourrai présenter les chansons des deux albums, d’où le titre du spectacle.»

«Ce que je souhaite avant tout, c’est que les gens me découvrent. J’en ris aujourd’hui, mais mon album Des pas dans la neige est plus connu que moi. J’aurais peut-être dû faire comme Michel Rivard et intituler mon nouveau disque Bonsoir, mon nom est Maryse Letarte et voici mon album. Ça aurait été clair», ajoute-t-elle avant d’éclater de rire.

Maryse Letarte présentera son spectacle Le feu, le vent et la neige à La Tulipe le 7 décembre prochain.

Son album Ni le feu, ni le vent est en vente dès maintenant. Tous les détails concernant l’artiste se trouvent sur son site officiel à l’adresse suivante : www.maryseletarte.com.

Vanessa Guimond, 7 Jours

Continue reading →

Maryse Letarte lance son nouvel album (La Presse)

LAPRESSE_LOGO_CoulLa chanteuse Maryse Letarte lance officiellement ce lundi, à Montréal, son nouvel album intitulé Ni le feu, ni le vent, dont elle signe paroles, musique, réalisation et arrangements.

L’auteure-compositrice-interprète en assume également la direction artistique, en plus d’y jouer de plusieurs instruments, dont le piano, les claviers, l’orgue, le glockenspiel et les percussions.

Une quinzaine d’autres musiciens ont également participé à l’album, dont le premier hautbois de l’Orchestre symphonique de Montréal, Theodore Baskin, que l’on peut entendre sur le premier extrait Ni le feu, ni le vent.

Maryse Letarte se promènera par ailleurs aux quatre coins de la province avec le spectacle Le feu, le vent, la neige, qui proposera des pièces de Ni le feu, ni le vent et de Des pas dans la neige, lancé il y a deux ans.

La chanteuse sera notamment au Petit Champlain de Québec le 1er décembre et au La Tulipe, à Montréal, le 7 décembre. Elle offrira également des spectacles à Sorel, Saint-Hyacinthe, Shawinigan, Gatineau et Granby dans les prochaines semaines.

La Presse Canadienne, Montréal

Voir l’article sur cyberpresse.ca

Continue reading →

Naissance du nouvel album de Maryse Letarte (Audrey Neveu, Québec Spot)

logo-quebec-spotMaryse Letarte accouche d’un nouvel album intitulé Ni le feu, ni le vent, présenté en primeur le 15 novembre au Upstairs Jazz Club, à l’occasion du lancement de cette nouvelle épopée. À deux mois de son premier enfant, la future mère ne ralentit pas la cadence et nous sert une nouvelle œuvre chargée de la douceur et l’émotion qu’on lui connaît.

Il y a longtemps que Maryse travaille sur Ni le feu, ni le vent. En fait, elle y travaillait déjà avant le lancement de son album de Noël, Des pas dans la neige, grandement acclamé par le public et la critique en 2008. Cette fois, elle nous revient avec ce cinquième album, auquel elle a participé à toutes les étapes, presque sans exception. Depuis l’écriture des paroles et des mélodies jusqu’aux arrangements, elle n’a laissé que le mixage au talentueux Erwin Autrique, du Studio ICP de Bruxelles.

L’album porte bel et bien sa signature originale. Empreinte d’une sérénité et d’une douceur sans pareille, elle s’inspire ici des éléments tels le feu, le vent, l’eau et la lune ainsi que des sentiments amoureux qu’elle dépeint grâce à sa voix purement mélodieuse. Sont également à l’honneur les instruments à cordes et à vents, tout particulièrement avec la présence de Theodore Baskin, premier hautbois à l’OSM, sur l’extrait Ni le feu, ni le vent.

Maryse Letarte sait nous envelopper d’une étoffe chaleureuse avec ses mélodies, comme pour nous protéger de l’hiver. De plus, ses textes nous vont droit au cœur, surtout la tendre pièce Petit homme, qu’elle dit être originellement un poème destiné à sa belle-sœur et son enfant à naître, qu’elle a ensuite transformée en musique pour notre plus grand bonheur. Assurément, ce morceau remportera beaucoup de succès auprès des fans de la chanteuse, qui étaient très nombreux à l’occasion de ce lancement très attendu.

Trois chansons n’étaient pas assez pour satisfaire la demande du public réuni, qui en demandait plus encore, mais laissons la future maman souffler un peu. Elle entreprendra une mini-tournée qui se rendra en région, entre le 25 novembre et le 12 décembre. Ensuite, elle aura droit à un congé de maternité bien mérité, avec la petite Stella. Quand on pense que c’est elle qui a tout réalisé, on se demande encore comment elle a l’énergie de nous présenter un tel succès.

Maryse présentera à Montréal son spectacle Le feu, le vent, la neige le 7 décembre prochain, au La Tulipe. L’album Ni le feu, ni le vent, des disques Artic et distribution Select, est disponible dès maintenant en magasin.

Voir l’article sur QuébecSpot>>>

Continue reading →

Artiste accomplie, mère en devenir (Michelle Coudé-Lord, Journal de Montréal)

logo-jdm-2013L’auteure-compositrice Maryse Letarte enceinte de sept mois, pleine de vie et de défis donc, est fière de ce nouvel album, Ni le feu, ni le vent qu’elle présente sur scène un peu partout en province.

Cet album, il est totalement de son cru ayant signé les arrangements et sa réalisation. Fille déterminée de Saint-Hyacinthe, Maryse, la future maman que les gens pourront découvrir ou redécouvrir le 7 décembre prochain au La Tulipe, nous parle de son métier, qu’elle saura faire cohabiter avec le bébé à venir.

La petite famille est bien prête. Paroles d’une artiste accomplie et d’une mère en devenir.

Pourquoi ce projet est-il important?
C’est mon évolution.

Quelle est, à votre avis, la plus grande difficulté de ce projet?
Ce fut de résister à la tentation de tout recommencer à partir de zéro quand est venu le temps d’y replonger après l’euphorie que j’ai connue avec Des pas dans la neige.

Que vous apporte ce métier?
La possibilité d’exprimer tout plein de sentiments et de réflexions grâce aux mots et la musique. De faire de belles rencontres. De sentir que je sers à quelque chose.

Parlez-nous de cette première grossesse. C’est quoi chanter lorsqu’on a la vie en soi?
C’est une grossesse que j’espérais depuis plus de cinq ans. Une grande surprise et le plus grand bonheur. Le plus grand cadeau que je pouvais recevoir. Il semblerait qu’un bébé entend la voix de sa mère au stade où je suis (29e semaine), alors chanter lorsqu’on porte la vie en soi, c’est donc chanter déjà pour son bébé. Cette grossesse m’apporte confiance et courage.

Comment allez-vous concilier travail et carrière?
J’ai la chance d’avoir mon studio à la maison. C’est ici que je fais la grande majorité des étapes de la production de mes disques (écriture, composition, arrangements, enregistrements, etc.) en solitaire, à part pour la présence de mon chat Bardamu, qui fait office d’assistant à la prise de son (rire). Après la naissance de Stella (c’est, sous toute réserve, le nom que portera ma fille), j’ai donc l’intention, de reprendre la vie de studio à la maison, avec l’aide de quelqu’un de la famille à la maison pour rester près de ma petite. À la mi-décembre, quelques semaines avant l’accouchement, je termine une série de spectacles intitulés Le feu, le vent et la neige.

Chanter vous apporte quoi?
Chanter, pour moi, c’est une des multiples facettes de mon métier. Ma voix est un instrument. Mais, c’est l’instrument le plus fascinant du monde. Mon but, lorsque je chante, n’est pas de ressentir un pouvoir grâce à des prouesses ou des acrobaties, mais d’interpréter le plus sincèrement, le plus justement qui soit, le sentiment que je veux que ma chanson dégage.

Vous êtes sur scène, il y a le public devant vous. Quels sentiments vous habitent?
Je me sens privilégiée.

La situation de l’industrie du disque vous inquiète? Comment réagir?
Mon travail est de faire de la musique, et ce, même si plus aucun support pour la vendre n’existait. Mais comme on vit dans un monde où tout se vend, quelle inquiétude y a-t-il vraiment? Moi, ça fait près de 10 ans que je tiens le même discours: ça coûte terriblement cher au public d’écouter de la musique aujourd’hui (connexion Internet, ordi, iPod, en plus des systèmes de son traditionnels); comment se fait-il que les revenus des créateurs baissent plutôt que d’augmenter? Ce sont les fabricants d’ordi, etc. qui en profitent. Ne s’agit-il donc pas que d’un problème de répartition des revenus de chacun? Ça, c’est la guerre que les organismes de gestion du droit d’auteur et des producteurs de disques doivent livrer à chaque instant, mais ce n’est pas ma guerre à moi personnellement, heureusement. Moi, je fais la guerre aux accords qui ne sonnent pas bien! Ha! Ha!

Pourquoi le titre Ni le feu, ni le vent?
Il s’agit du titre d’une des pièces de l’album et je trouvais qu’il résumait à merveille le contenu de l’album qui est habité par les éléments et par l’amour que ni le feu, ni le vent ne peuvent détruire. Mes propos illustrent souvent l’ambiguïté face à l’amour et le fait que plus on aime plus on va, tôt ou tard, souffrir, parce que tout le monde quitte un jour, d’une façon ou d’une autre. La solution n’est pas de rester fermé et de passer à côté du bonheur pour éviter le malheur. On doit se faire à l’idée qu’on ne peut passer à travers la vie en restant indemne, qu’il faut aimer autant qu’on en a besoin. Et Dieu sait qu’on en a besoin. Qu’on s’en rende compte ou non.

Maryse Letarte sera en spectacle le 25 novembre, au Marine Cabaret, à Sorel, et le 1er décembre, au Petit Champlain à Québec.

Voir l’article sur canoe.ca>>>

Continue reading →

Maryse Letarte, travailleuse autonome (Marie-Christine Blais, La Presse)

Crédit photo: Robert Skinner, La Presse
Crédit photo: Robert Skinner, La Presse

Marie-Christine Blais, La Presse

Non, Maryse Letarte ne sort pas un deuxième disque de Noël, même si la pochette de son nouvel album Ni le feu ni le vent, est dans les tons de Des pas dans la neige (2008): or, blanc et noir. Mais oui, on y trouve le chatoyant de la voix de Miss Letarte et de ses arrangements, la pureté de ses mélodies, la pointe d’obscur qui sous-tend tous ses textes depuis ses débuts. Rencontre avec une fille enceinte jusqu’aux yeux, mais qui sort un album et entreprend une tournée de spectacles.

Maryse Letarte doit accoucher d’une petite fille, fin janvier. Mais elle met d’abord au monde un nouvel album qu’elle a très longtemps porté. «En 2007, je travaillais déjà à Ni le feu ni le vent», explique-t-elle en sirotant un jus d’orange-canneberges. «J’avais écrit plusieurs chansons. Et puis, un jour de novembre, une personne à qui j’explique que mon anniversaire est en décembre me lance «pas chanceuse, en plein dans le gros stress des Fêtes!»

«Moi, reprend-elle, j’avais toujours associé Noël à la joie, mais cette phrase m’a frappée et ça m’a inspiré la chanson Ô traîneau dans le ciel sur le sujet de la folie du temps des Fêtes.» Pour être brève, disons que cette chanson est mise sur l’internet, qu’elle génère beaucoup d’intérêt, que Maryse Letarte écrit ensuite une chanson sur le blizzard, enfin qu’elle compose peu à peu des morceaux sur le thème de Noël et de l’hiver: «J’avais donc l’intention de sortir deux disques en même temps en 2008: un disque de Noël et… le disque qui sort mardi!» Finalement, en 2008, seul le premier sort: baptisé Des pas dans la neige, il devient un succès-surprise (mérité). La chanteuse en vend plus de 20 000 exemplaires, sans soutien véritable de l’industrie. On peut l’acheter cette année aussi, si ce n’est déjà fait…

Une fois l’euphorie passée et «et la pression que je me mettais à me demander ce que les gens attendaient de moi après ça», explique Maryse Letarte, la chanteuse reprend la plume, le clavier, l’ordinateur et recommence à travailler sur son cinquième album, qui deviendra Ni le feu ni le vent. Car Maryse Letarte est une «travailleuse autonome» et une «petite entrepreneure» en soi. Elle fait tout ou presque sur ses albums, l’ancienne étudiante en «songwriting» de la Grove School of Music of Los Angeles, où elle a étudié après des études en piano et en composition pour… big band, à McGill et au cégep Saint-Laurent: «J’ai même lancé la page Facebook de la Grove School», dit en riant la chanteuse dont les inflexions sur disque rappellent celles de Keren Ann, de Kate Bush (une de ses premières idoles), Françoise Hardy à ses débuts…

Particulièrement la Françoise Hardy des années 60, pour la voix qui glisse sur l’air et certains de ses arrangements très chouettes, et Keren Ann pour le côté délicat de son timbre. Ce dernier point tient aussi à la seule tâche confiée en «impartition» sur cet album: le mixage de Ni le feu ni le vent a été fait par le fameux Belge Erwin Aurique, qui a travaillé avec Benjamin Biolay, Keren Ann, Indochine, Renan Luce, Niagara, Urban Dance Squad et des tas d’autres. Le travail s’est fait à distance: «Ça m’a donné le recul dont tout le monde me dit que je ne l’ai pas parce que je fais tout, tout le temps», convient Maryse Letarte en riant. Elle a tout de même fait appel aussi à quelques musiciens amis: violons, violoncelle, basse, batterie pour l’album… «Mais je leur demande aussi d’enregistrer des pistes musicales qui serviront à mon prochain disque!» explique l’industrieuse Maryse.

Les textes de Ni le feu ni le vent parlent d’amour, d’être disparus, de fantasmes: «Cette fois, j’ai vraiment réussi à imaginer certaines situations, comme dans Ah que je t’aime! où une fille rêve d’un homme qu’elle voit à travers la fenêtre. Franchement, ici, on ne voit personne à travers les fenêtres, on ferme nos rideaux! Mais dans les films, cela arrive tout le temps, je me suis donc imaginée comme une héroïne de film. Si je suis capable de plus d’imaginaire dans l’écriture, c’est grâce au disque de Noël: ce n’est pas facile, imaginer l’hiver et Noël quand tu composes en plein été! J’ai été obligée d’être comme le peintre qui n’a pas son modèle devant lui, mais qui peint tout de même.»

Ses chansons ont justement des airs d’aquarelle… En compagnie de cinq amis musiciens particulièrement doués, croyez-moi, elle interprétera en spectacle les morceaux de Des pas dans la neige et de Ni le feu ni le vent pendant une mini-tournée qui s’arrête notamment à Montréal (à La Tulipe le 7 décembre). Et après la tournée, Maryse? Ce sera le congé de maternité. Mais ça m’étonnerait que Maryse Letarte se contente d’un seul bébé.

Voir l’article sur LaPresse.ca

Continue reading →

ELLE QUÉBEC – MARYSE LETARTE, UNE PERLE RARE

Elle Québec

Continue reading →

CBC – JIM CORCORAN INVITE MARYSE LETARTE

«This week on A Propos, a different kind of holiday album…Original Christmas music is fairly rare in Quebec, but Maryse Letarte pulled it off this year with a poetic concept album called “Des Pas Dans la Neige.” Maryse was even nominated for a Félix award in the Popular Album of the Year category for her singer-songwriter treatment of Christmas and New Year’s. Host Jim Corcoran invites Maryse Letarte into his studio to talk about a different kind of holiday celebration.»

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Dec. 26, 2009 on CBC Radio One & on Dec. 27, 2009 on CBC Radio 2

Continue reading →

Chronique disques de Sylvain Cormier

Fréquence Libre, Radio-Canada, 08.12.09

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Continue reading →

C’est Hot! Maryse Letarte: tout en douceur (Claudia Guerra, Clin d’Oeil)

logo-clindoeilDepuis la sortie de son opus Des pas dans la neige, en décembre 2008, l’auteure-compositrice-interprète Maryse Letarte surfe sur la vague de son succès. La consécration? Une nomination à l’ADISQ dans la catégorie de l’album le plus populaire. La cause? Une voix douce, des textes poétiques, des chansons intemporelles et des arrangements délicats. Tout y est pour faire de Des pas dans la neige, qui compte 10 compositions originales sur le thème de Noël, une oeuvre rafraîchissante, parfaite pour la période des fêtes.

Claudia Guerra, Clin d’Oeil

Continue reading →

Marie-Christine Blais, La Presse

Disques de Noël : la deuxième bordée
Maryse Letarte – Des pas dans la neige * * * *
L’an dernier, le CD Des pas dans la neige de Maryse Letarte avait été mon coup de coeur et je n’étais pas seule dans ma gang! Cette année, le CD sort en version 33 tours, magnifique, avec en prime un téléchargement gratuit de l’album, du papier d’emballage aux couleurs de Miss Letarte et surtout un beau son analogique, face A, face B.

Photo Vynile 1

Continue reading →

Hugo Dumas, La Presse

Je lévite

Avec la musique des Fêtes. Au moins, nous pourrons bientôt ressortir nos jolis CD de Maryse Letarte (Des pas dans la neige) ou celui du Hôtel Café (Winter Songs) en regardant tourbillonner des flocons moelleux, bien emmitouflés devant un gros feu de foyer.

Hugo Dumas, La Presse

Continue reading →

Des pas dans le succès (Sophie Durocher, blogues.chatelaine.com)

logo-chatelaineÇa a été mon coup de coeur de l’année 2008, en particulier les chansons Boom Boom et Entre Noël et le Jour de l’An. Des pas dans la neige de Maryse Letarte « s’est maintenu parmi les meilleurs vendeurs pendant toute la période des fêtes, se hissant au quatrième rang des meilleurs vendeurs francophones au Québec dans la semaine du 22 décembre (source : Nielsen SoundScan / LE Palmarès). Tout un exploit compte tenu que l’album n’était disponible dans aucun magasin à grande surface tels Wal-Mart, Costco, Zellers. L’album s’est même retrouvé numéro 1 des albums de Noël les plus téléchargés au Canada sur iTunes. Et encore cette semaine Des pas dans la neige est le dixième album francophone le plus vendu au Québec (source : Nielsen SoundScan / LE Palmarès) et le cinquième meilleur vendeur de la chaîne Archambault… comme quoi on retrouve sur cet album une inspiration qui perdure au-delà de Noël« .

C’est ce qu’on appelle un champ gauche, un album que personne n’avait vu venir mais qui a fait craquer tout le monde. Moi qui haguis Noël, il fallait vraiment un gros morceau pour me faire aimer les chansons du temps des Fêtes.

Continue reading →

Plaisir des Fêtes (Marie Côté, artv)

logo_ici_hor_artv_cmyk_couleurJe fais partie de ces personnes qui adorrrent la musique de Noël. J’en écoute tout le mois de décembre sans jamais être saoulée. Quand arrive le Jour de l’An, avec le coeur un brin nostalgique, j’écoute pour une dernière fois mes morceaux préférés « River » de Joni Mitchell, « Noël d’Autrefois » avec Charles Aznavour, « Marie-Noël » chanté par Claude Gauthier ou Charlebois, un des cantiques interprété par Florent Vollant en innu ou ceux chantés par la Famille McGarrigle-Wainwright… Mais cette année, ô bonheur ou plutôt devrais-je dire « Ô traîneau dans le ciel », j’ai trouvé ce plaisir des fêtes que je vous propose : l’album « Des pas dans la neige » de Maryse Letarte. Une audacieuse création d’album de Noël contemporain tout à fait rafraîchissant que je compte écouter en ce Jour de l’an, mais aussi pendant tout le temps des flocons !

Marie Côté, artv

Marie Côté - ArTV

Continue reading →

Chronique CD de Sylvain Ménard

Sylvain Ménard, Marie-France Bazzo, Paul Arcand et Patrick Norman, Puisqu’il faut se lever, 98.5 FM
«L’album qu’on n’a pas vu venir… c’est LA surprise», Sylvain Ménard
«Ce sont déjà des classiques de Noël je trouve», Marie-France Bazzo

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Continue reading →

L’exceptionnel album de Noël de Maryse Letarte

logo cyberpresse.ca


Stéphane Laporte
Collaboration spéciale

Concepteur, auteur et réalisateur, Stéphane Laporte a collaboré aux succès de plusieurs émissions de télévision qui ont marqué le petit écran par leur qualité et leur originalité.

J’avais entendu dire que Maryse Letarte avait commis un album de nouvelles chansons de Noël. Je n’y croyais pas. D’autres ont tenté le coup, et se sont cassés le cou. Au Québec, Robert Charlebois et Claude Gauthier ont réussi à écrire un classique de Noël: Marie-Noël. Et Beau Dommage aussi avec 23 décembre. C’est tout. Il y a deux chansons de Noël québécoises. OK trois, avec le C’est Noël de Meunier. Mais pas 4. Le Temps d’une dinde étant plus une chanson du jour de l’an! (En passant, 23 décembre et Le temps d’une dinde sont du même parolier, le très doué et pas assez célébré Pierre Huet)

Donc, moi qui achète tout ce qu’il y a d’albums québécois, je n’avais pas acheté celui de Maryse Letarte. Jusqu’à jeudi. Jeudi, Michel Rivard m’a dit que l’album de Maryse Letarte était très très bon. Michel Rivard étant l’un des compositeurs de 23 décembre justement, je me suis dit que son opinion valait la peine que j’aille faire un tour sur iTunes. Il avait raison. Comme toujours!

Maryse Letarte a réussi l’impossible. Écrire 10 vraies tounes de Noël. Des vraies bonnes tounes. Qui n’ont pas l’air folles à côté de Mon beau sapin et de Petit papa Noël. Des chansons intemporelles, des chansons tombées du ciel. J’ai ajouté tout son album à ma playlist du temps des fêtes. Ça rafraîchit le décor musical de la saison et de la maison.

Son Entre Noël et le Jour de l’an deviendra peut-être un classique à son tour.

Bravo à Maryse Letarte d’avoir eu la candeur de s’attaquer à un album de Noël original, et le grand talent de le réussir.

Et surtout merci, mon Noël sera plus beau grâce à elle.

Continue reading →

Pourquoi pas dimanche

Jacques Bertrand et Francine Grimaldi, Radio-Canada
«La plus belle chanson de Noël c’est la sienne : Boom boom… Ses chansons elles deviendront des classiques, vous allez voir ça va rester» Francine Grimaldi

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Continue reading →

Mon coeur fait boom

Des pas dans la neige

«C’est LA chanson de Noël qui fait craquer et qu’on peut écouter en boucle sans jamais se fatiguer: Boom Boom, chantée par Maryse Letarte dans son album Des pas dans la neige. C’est la chanson de Noël la plus guillerette que j’aie entendue depuis longtemps. Les paroles (anglaises/françaises) sont rigolotes, la musique, très sixties, est enlevée, et même si vous êtes du genre grognon-qui-ne-peut-pas-supporter-le-temps-des-fêtes, ça va au moins vous mettre un sourire sur les lèvres.»
Les choix de SOPHIE, Sophie Durocher, Journal de Montréal

Voir l’article original

Continue reading →

Sylvain Cormier, Le Devoir

Paix aux disques et aux spectacles de bonne volonté
Chacun à sa très différente manière, chacun selon sa nature, Patrick Norman, Maryse Letarte et Claire Pelletier célèbrent Noël

[…] Trève? Quelle trêve? Entre l’Album de Noël Zouk de La Compagnie Créole et le Noël façon Motown de Marie-Élaine Thibert, le client chez Archambault, Renaud-Bray ou HMV est plus assailli qu’apaisé, et même le quidam le mieux intentionné aura toutes les chances de passer à côté de la discrète Maryse Letarte et de son très bel album de nouvelles chansons de Noël. Des pas dans la neige que ça s’appelle. Un «nouveau tapis de mohair», comme elle chante dans l’adorable Anges de neige, qui ne fait pas beaucoup de bruit quand on marche dessus. Faut prêter l’oreille. «Cet album, c’est moins une réaction au fait qu’on entend toujours les mêmes chansons de Noël qu’une volonté de se sortir la tête du sable… euh, de la neige. L’idée de regarder en face notre façon de vivre Noël, de vivre l’hiver.»

Ça donne, lovées dans des langes électro-pop étonnamment confortables, des chansons où l’acuité du propos n’empêche pas la tendresse. «Qu’est-ce que Noël / A fait de nous?», demande-t-elle dans Ô traîneau dans le ciel, la chanson qui a mené à l’album. La réponse est lourde de sens : «Il nous a tous / Mis à genoux.» Pas de lourdeur dans le ton, cependant : douceur partout. «C’est un album qu’on peut écouter en lisant le livret si on veut, mais pas nécessairement. Je voulais que ça puisse jouer pendant qu’on mange, avec la visite.»

Elle me demande de préciser qu’elle n’a rien contre les «classiques de Noël». Je relaie volontiers. «Ça fait deux semaines que je fredonne I’ll Be Home for Christmas. C’est drôle, je me suis rendue compte que ma chanson Anges de neige était un peu la réponse à Bing Crosby…» Au bout du fil, elle rit de bon coeur. «Je dis pas que les paroles sont comparables. C’est seulement que ma chanson parle d’un retour espéré, mais dont on n’est pas du tout certain. C’est comme dire à Bing, oui, justement, je t’attends… » Moi, c’est à Darlene Love que ça me ramène. Baby pleeeeeaaaase comme home.

Sylvain Cormier, Le Devoir

Voir l’article original>>>

Continue reading →

Fredonné (Josée Blanchette, Le Devoir)

Logo Le Devoir

Fredonné: les chansons de Des pas dans la neige de Maryse Letarte, un disque de Noël tout à fait réjouissant qui plait à mon B comme à moi. Léger comme les flocons qui descendent du ciel et tout à fait contemporain. Lumineux.

Voir l’article original

Continue reading →

Blogue de Noël: mes albums



Alain Brunet

La période s’y prête, mettons. Au cours des jours qui viennent, je vous suggère (entre autres) quelques commentaires sur les albums de Noël qui vous sont suggérés dans les magasins, et dont j’ai fait une petite sélection.

Je n’ai rien d’un traditionaliste, mais je succombe au temps des Fêtes. J’ai des enfants, des parents, des proches, j’aime le temps des Fêtes et l’arrivée du solstice d’hiver, surtout pour les sports de neige que je pratique depuis l’enfance. Comme vous, je conviens que cette pause a son lot de superficialité, de surconsommation… et de mauvais albums de Noël. Cela étant, il s’en crée aussi des bons… et même des très bons.

Celui de Maryse Letarte, par exemple.

Petit bout de femme, petite voix fragile, vrai talent. Et, surtout, cette envie irrépressible de s’exprimer à travers la musique. Difficile de prévoir si Des pas dans la neige fera boule de neige, je me contente de vous dire que cet album est plus que joli. L’espace sonore aménagé par Maryse Letarte comporte toutes les caractéristiques d’un enregistrement fin, inspiré.

Pour servir ses dix chansons et pièces originales, elle réussit à s’y approprier de solides matériaux de pop culture, elle y intègre des éléments de musique minimaliste américaine, sans compter la musique classique. À ses talent de musicienne, d’arrangeur et de réalisatrice, se joignent des professionnels de haut niveau: le batteur Justin Allard, le bassiste Maxime Lepage, le guitarise Hugo Perreault, le trompettiste Némo Venba, un octuor de cordes, un choeur. Les mélodies y sont pour la plupart touchantes, nous avons ici un très bel amalgame d’émotions à fleur de peau et de judicieux procédés compositionnels.

Suivez le blogue de Noël, d’autres suggestions et commentaires suivront à coup sûr.

Continue reading →

Des pas dans la neige: Un miracle pour Noël (Philippe Rezzonico, Journal de Montréal)

Maryse Letarte a mis en marché le magnifique Des pas dans la neige, un disque de Noël entièrement original.

Ne cherchez pas plus loin. Le plus original et rafraîchissant disque du temps des fêtes est celui de Maryse Letarte, Des pas dans la neige. Et dire que ce disque est presque le fruit du hasard, ça tient du miracle de Noël.

Pourquoi ce disque est-il si intéressant? Au départ, parce que les dix compositions, fait rarissime, sont des chansons ou compositions originales de Letarte.

Non, il ne s’agit pas de la 100 000e version de Petit Papa Noël, de Sainte Nuit, ou d’un certain petit renne…

C’est presque un – heureux – hasard qui a mené à ce disque. En 2007, la belle Maryse met en ligne une chanson nommée Ô traîneau dans le ciel. Sans pub et sans promo, la chanson trouve quand même le chemin des radios commerciales.

Pourtant, un disque de Noël n’était pas dans ses plans après avoir lancé Le Motif, en 2004.

«Tellement pas! lance-t-elle. Tu m’aurais dit ça, je serais partie à rire. Sauf qu’après Ô traîneau…, j’ai continué à écrire. J’ai composé une instrumentale que j’ai nommée L’Automobiliste et le Blizzard. Puis, j’ai pondu le scénario d’une autre toune qui semblait très hiver. Et là, je me suis dit que j’avais peut-être un concept.»

N’empêche, Maryse avait son album «standard» en tête. Elle a donc passé une bonne partie de 2008 à mener les deux projets de front avant d’arriver à une implacable constatation.

«J’ai réalisé que personne ne voulait reculer Noël pour moi. J’ai donc mis l’album standard de côté et j’ai poursuivi celui-ci, qui finalement s’inscrit bien dans la continuité du précédent.»

MAGNIFIQUE ET SENSIBLE

Des pas dans la neige est un magnifique exercice de style, jumelé à une sensibilité bien différente de ce que nous apportent d’habitude les disques de Noël.

Rayon structures, Maryse Letarte ne propose pas des refrains qui doivent absolument être chantés à tue-tête par des fêtards. Ses chansons sont charpentées sur des musiques totalement actuelles dont les propos parlent d’interrogations de leur temps.

«La plupart des chansons de Noël reposent sur des airs traditionnels ou ont été créées il y a plus de 50 ans. Les gens et les temps ont changé. Pourquoi Noël nous bouleverse tant ou nous laisse indifférent? Pourquoi est-ce qu’on aime ou qu’on déteste cette période de l’année? C’est ça que je voulais explorer.

«Au plan de la créativité, je ne me suis jamais sentie aussi libre. Je n’avais pas de repères, pas de références: juste plus de place pour repousser mes limites. Certaines chansons sont dans une veine folk auteur-compositeur, mais je voulais surtout me concentrer sur de belles ambiances et faire de la musique originale.»

Finalement, l’un des plus grands défis de Letarte fut d’avoir travaillé sur un disque de Noël durant l’été.

«Au printemps, aucun de mes amis ne voulait entendre parler de mes chansons (rires). Certains trouvaient qu’il y avait aussi une forme de risque. Noël passe vite et il y avait des préjugés liés aux disques de Noël.»

– Et que répondez-vous?

«Que Noël, ça revient à chaque année.»

La lettre virtuelle

L’an dernier, Maryse Letarte avait mis en ligne une lettre de souhaits virtuelle.

Elle répète l’expérience cette année.

«L’an passé, on avait mis en ligne la première version de Ô traîneau dans le ciel, précise Maryse. On en a fait une nouvelle version pour le disque.»

La lettre virtuelle de 2008 sera disponible sur Canoe.ca.

Elle sera liée cette année à Boom Boom, une chanson bilingue tirée de Des pas dans la neige.

«C’est une façon originale de transmettre nos voeux sur un site Web à grande diffusion.»

Continue reading →

Maryse Letarte: un pas important… dans la neige (Alain Brunet, La Presse)

Sacré ou profane, le répertoire musical des Fêtes s’appuie essentiellement sur la tradition orale et la musique classique, répertoire auquel s’ajoutent ces dizaines de standards américains créés au siècle précédent. Depuis les années 50? Très peu de nouvelles musiques et chansons de Noël se sont imprimées dans l’imaginaire. Ces considérations n’ont pas freiné Maryse Letarte, qui suggère 10 chansons et pièces originales inspirées par une tradition encore bien vivante.

«C’est un risque de faire un disque de Noël, estime Maryse Letarte. Ça fait peur à plusieurs artistes qui redoutent d’être associés à une mauvaise passe professionnelle dont on tente de se sortir en enregistrant des chansons de Noël. Évidemment, ce n’est pas mon cas: je n’ai pas connu la gloire, je ne reviens de rien.»

Depuis les débuts de sa carrière de parolière, compositrice, interprète, arrangeuse et réalisatrice, Maryse Letarte a effectivement circulé sur les chemins de traverse. Des pas dans la neige, très bel album exclusivement constitué de chansons et pièces originales inspirées par le temps des Fêtes, pourrait diriger sa conceptrice vers la voie principale.

Elle raconte le processus. «L’inspiration m’est venue pour une chanson: Ô traîneau dans le ciel. C’était en novembre 2007, j’avais lancé une petite production maison sur l’internet. Après les Fêtes, je m’étais mise à la production de mon nouvel album solo, j’ai alors créé des ambiances musicales et des histoires qui s’inscrivaient dans le temps des Fêtes. J’ai décidé de mener les deux projets de front. À un moment donné, c’était trop; j’ai dû mettre l’album solo de côté. On ne pouvait retarder Noël pour moi!»

Elle insiste sur la modernité de sa production.

«À peu près personne n’écrit sur le Noël d’aujourd’hui, soulève-t-elle. Les chansons les plus modernes parlent des Fêtes telles qu’on les vivait il y a plus de 50 ans. C’est bien beau, le royaume du bonhomme hiver, mais ce n’est pas tout à fait ce qu’on vit en 2008. Parce que Noël est une des rares traditions qui restent, il est aussi bon de parler de la fête telle qu’on la vit aujourd’hui.»

Ainsi, Maryse Letarte insiste sur le besoin d’actualiser notre imaginaire.

«Je ne parle pas de religion dans cet album, mais de tradition. La neige, la fin de l’année, cette pause importante qui nous fait vivre des émotions dont on se rappelle longtemps. Noël engendre des émotions mixtes, il faut dire: il y a le bonheur de retrouver ses proches, mais il y a aussi les complications, la course folle du magasinage, la consommation au détriment des relations humaines, la nécessité pour les filles d’arriver à Noël resplendissantes, la difficulté des familles recomposées à organiser les réceptions, la compétition des cadeaux entre les parents séparés… Malgré tout, Noël demeure une fête essentielle.»

Noël laïque, certes, mais Noël encore magique, décliné en 10 chansons et pièces instrumentales. Qui plus est, Des pas dans la neige s’avère un album ambitieux et raffiné: octuor à cordes, trompette, quatuor vocal, Justin Allard à la batterie, Maxime Lepage à la basse, le tout réalisé par la principale intéressée.

«Je ne cherchais pas à faire quelque chose dans le style de Noël ni dans ce que je fais d’habitude. Je me suis retrouvée davantage dans le mode de l’expérimentation; puisque j’étais un peu en dehors de mon parcours normal, je me suis permis d’explorer et ça a nourri mon prochain album.»

Ainsi, Maryse Letarte a franchi ce pas important… dans la neige.

Voir l’article original>>>

Continue reading →

Suggestions de musique de Noël

Radio-Canada
Les coups de coeur de Catherine Perrin

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Continue reading →

Alain Brunet, Émission Désautels (Radio-Canada)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Continue reading →

How Marvellous… Maryse Letarte

Maryse Letarte is a female singer from Quebec, who I came across at the wonderful Filles Sourires

She has a a Christmassy album out Des Pans dans la Neige which you can find details of at her website and indeed, play the songs there… all bar one are sung beautifully in French, and she really has a wonderful voice.

Voir l’article original

Continue reading →

Des pas dans la neige (Josée Blanchette, Châtelaine)

logo-chatelaineDeux jours qu’elle chante dans mon auto et me met délicieusement dans l’esprit des Fêtes.

Ses pas dans la neige nous entraînent dans son sillage tout à fait réjouissant. Ça va me changer de Sinatra et de Bing, c’est certain. Maryse tient aussi un blogue ici!
Quant à Elvis, il n’est pas mort, je le fais revivre chaque mois de décembre…

Continue reading →

Maryse Letarte «Des pas dans la neige»


From our neighbors to the north. Worth checking out, even if you have conventional tastes. Think Feist, only (IMO) better.

1 Ô traîneau dans le ciel
2 Anges de neige
3 Entre Noël et le Jour de l’An
4 Boom Boom
5 L’année qui s’achève
6 Le mendiant de Noël
7 Gloria
8 L’automobiliste et le blizzard
9 L’année qui s’achève (Épilogue)
10 Songe de décembre

I don’t know anything about Maryse Letarte, but as soon as I clicked onto her web site, I was greeted with the irresistible sounds of “Boom Boom” and I was hooked. Light, poppy, jingly, fresh, Indie–I can’t quite find the right words. Maryse moved freely between French and English on “Boom Boom” as she plucked the strings of my Christmas music loving heart. The rest of the songs, I thought, were just as hypnotic and memorable. Anyway, that was my initial impression. Your mileage may vary. Listen to her new Christmas album at Last FM or My Space or Maryse Letarte’s web site.

You can find this on iTunes.

Continue reading →

Une chanson de Noël différente

Une chanson (et un album) de la québécoise Maryse Letarte qui nous réconcilie avec les chansons de Noël. Ô traîneau dans le ciel.

Voir l’article original

Continue reading →

Chronique Mélanye Boissonnault


«FA-SCI-NANT! On peut écouter cet album probablement jusqu’à la dernière neige : mars ou avril… Cet album vaut la peine qu’on en reparle année après année…»
Mélanye Boissonnault, Radio-Canada

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Continue reading →

Laura Martin, La Tribune

****
MARYSE LETARTE – Des pas dans la neige
Coton-tige
La période de flottement entre Noël et le Jour de l’An. Quand on ne sait plus le jour de la semaine. Quand il n’y a plus rien de mieux que d’aller se rosir les joues au grand vent, jouer au Scrabble et boire du grog. Maryse Letarte, qui se la joue Feist, semble voler sur ces jours bénis, ces heures passées sous la doudoune en mohair. Pas de collection de carillons, ici, mais du vibraphone, du violoncelle et… de l’essoreuse à salade pour des textes qui traduisent le coton doux des sentiments d’hiver. Il ne s’en produit pas des poches, des albums des Fêtes complètement inédits. On ne peut que déplorer la moitié des dix pistes, entre le moderne et le rétro, soient instrumentales, nous privant de la voix de cette fée qui descend trop rarement de son pôle.
Laura Martin, La Tribune

Voir l’article original>>>

Continue reading →

Le Courrier de St-Hyacinthe

Noël, version Maryse Letarte!

Le nouvel album de Maryse Letarte, Des pas dans la neige, nous colle au coeur dès la première écoute. Ses chansons, elles, nous restent avec joie dans la tête.
Un album de Noël, un autre direz-vous? Parce qu’on sait parfaitement qu’au rayon des albums de Noël on retrouve de tout, du plus quétaine au plus grandiose; des mélanges de styles douteux ou des hymnes splendides et harmonieux. Cependant, l’album de Noël de Maryse Letarte nous réserve une surprise indéniable et contraste avec tout ce qu’on retrouve sur les tablettes en matière de musique de Noël.

En effet, la surprise est de taille lorsque nous apprenons qu’il n’y a aucune reprise sur cet album. Point de Minuit chrétien ou de Noël blanc à la sauce Letarte. Que des inédites. Pourtant, le répertoire de Noël semble tellement figé dans le temps et apprécié qu’on se demande vraiment qui oserait réinventer à sa manière de toutes nouvelles pièces de Noël?

« L’an passé, en novembre, j’avais sorti la pièce Traîneau dans le ciel et c’était juste une idée comme cela, une chanson que nous avions mise en ligne sur Internet. Ce n’était pas compliqué, explique Maryse Letarte. Je n’avais aucune attente, mais les radios ont beaucoup réagi en me disant que de nouvelles chansons de Noël, il n’y en a pas. Pour eux, je leur faisais un cadeau parce que depuis 50 ans, c’est toujours les mêmes chansons qui reviennent! »

L’effet de surprise passé pour l’artiste qui ne s’attendait pas à tant de réactions, l’idée de concocter un album complet de Noël fait son chemin dans la tête de Maryse Letarte, même si elle est déjà en studio pour un album standard à l’époque. « Au printemps, j’ai composé Anges de Noël et ce fut très très inspirant. Puis, j’ai fait le même exercice qu’une actrice ferait en se mettant dans la peau de quelqu’un d’autre, en m’imaginant des situations liées à Noël, à la fin de l’année, à l’hiver. Disons que cela m’a ouvert tout un nouveau monde, tant au niveau des sonorités que des textes qui en sont ressortis. » Et signalons que le résultat est tout simplement réussi et original.

Réécrire Noël

Des pas dans la neige est un album mi-chanté mi-instrumental. Ce qui est le plus palpable lorsqu’on s’imprègne de l’album de l’artiste originaire de Saint-Hyacinthe, c’est un désir évident d’être allé au-delà des préjugés musicaux qui entourent habituellement Noël, sans pour autant avoir mis de côté des ambiances feutrées, angéliques et chaleureuses, toutes typiques du temps des fêtes.

« J’ai voulu créer des tableaux d’aujourd’hui et mettre également en lumière tous les sentiments que nous avons face à Noël. J’adore ce temps de l’année, mais ce n’est pas vrai que c’est toujours 100 % bonheur. J’aime Noël, mais le magasinage et la course folle pour arriver jusque-là, je m’en passerais volontiers », signale Maryse Letarte.

Ainsi, Traîneau dans le ciel questionne justement cette commercialisation de Noël et la pression immense que cette fête exerce sur les gens. Je suis le feu qui luit/Au creux de la cheminée/L’amour est gratuit/Mais pas ses succédanés/Qu’est-ce que Noël/A fait de nous?/Il nous a tous/Mis à genoux.

Le résultat impressionne tant par les propos tenus que par les sonorités à la fois magiques et très contemporaines de Maryse Letarte. En pleine possession de ses talents de compositrice, Maryse Letarte offre des airs qui sonnent un brin rétro, qui scintillent avec ses xylophones, triangles et violons, magnifiquement harmonisés. La pièce Boom Boom, si rafraîchissante et classy, contraste de manière drastique avec la beauté lancinante de L’année qui s’achève, petit bijoux poétique sur la nostalgie souvent inhérente à cette période de l’année. On est vraiment très loin de Petit papa Noël!
Album concept
Maryse Letarte ne tient pas absolument à faire entrer son album dans la case exclusive et très serrée des albums de Noël.

« Ce n’est pas un album que l’on catégorise à tout prix « Noël ». J’étais surtout très inspirée à trouver de belles ambiances pour un album concept où j’ai réfléchi sur le thème de Noël, de l’hiver. Mon métier, c’est avant tout d’être auteure-compositrice-interprète et là, j’ai l’impression d’avoir apporté quelque chose à cette réflexion sur Noël, plutôt que de reprendre de grands classiques. »

cet effet, Maryse Letarte remplit très bien le défi qu’elle s’était lancé au printemps dernier. Avec des pièces instrumentales émouvantes et contemporaines (Le mendiant de Noël, L’automobiliste et le blizzard), elle réinvente Noël avec l’aide d’un magnifique choeur composé de deux sopranos et deux altos, pour un résultat stupéfiant. Sur cet album, les pièces instrumentales valent autant le détour que celles chantées et risquent de créer une ambiance bien particulière dans un souper de Noël!

Pour la pochette de l’album, Maryse Letarte l’a joué avec humour en personnifiant en quelque sorte un sapin de Noël traditionnel. « C’est le côté un peu plus humoristique que nous voulions donner à l’album tout en gardant la féérie. J’ai un grand respect face à cette fête-là et avec les photos plus habillées à l’intérieur de la pochette, c’est ce que je voulais démontrer. Je ne voulais pas que cela fasse clinquant, mais aussi, on est toujours un peu plus chic à Noël. ²a me sort donc du cadre plus folk contemporain auquel j’ai habitué les gens », de terminer Maryse Letarte qui affirme que cet album lui a fourni une inspiration renouvelée à divers niveaux, ce qui la suivra pour son prochain opus qui devrait atterrir sur les tablettes dans le courant de 2009.

Continue reading →

Marie-Christine Blais, La Presse

Feist…ive
C’est certainement la plus jolie surprise de tous les disques de Noël reçus cette année : l’album de Maryse Letarte, composé de chansons originales écrites, arrangées et réalisées par Miss Letarte elle-même, est agréable comme tout, très électro-pop, très, très «Feist qui chanterait Noël et l’hiver» comme source d’inspiration. Mais justement, Feist ne chante pas Noël ou l’hiver et ne chante pas non plus en français, d’où l’intérêt réel pour cet album de l’auteure-compositrice québécoise… qu’on peut d’ailleurs écouter aussi bien en janvier, février, mars tant sa facture musicale (notamment des morceaux instrumentaux) et ses expérimentations vocales, sonores, se prêtent à tout l’hiver, et même au-delà. Est-ce un miracle du temps des Fêtes? Toujours est-il que Maryse Letarte a, cette fois, écrit des textes simples et bien tournés ; elle semble également avoir travaillé sa diction, de telle manière qu’on écoute et réécoute avec plaisir ce disque, aux arrangements et à la réalisation soignées, enregistré avec des musiciens doués. Merci pour ce fort joli cadeau.

ÉLECTRO-POP
MARYSE LETARTE
DES PAS DANS LA NEIGE
*** 1/2

Continue reading →

Chronique de disques de Martine Côté (Ça me dit de prendre le temps, Radio-Canada Québec)

logo-radiocanada

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Martine Côté, Radio-Canada Québec

Continue reading →